Education nationale: Ce qui a marqué 2022

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 75 vues

La conclusion des états généraux de l’Education nationale aura été l’un des faits majeurs de cette année, dans le système scolaire. Même si ces résolutions restent encore dans les tiroirs, leur mise en œuvre n’est plus qu’une question de volonté politique.

L’autre fait notable, c’est la relative accalmie qui est de mise dans les écoles, depuis quelque temps. À ne pas oublier, le décaissement des 18 milliards FCFA promis aux Comités de gestion des établissements scolaires (Coges).

Avec pour thème «Soyons des citoyens responsables pour une école de qualité», cette rentrée scolaire 2022-2023 vit aussi un chamboulement au niveau des écoles. Mûri depuis plusieurs années, le système de prêts de livres arrive enfin dans les établissements ! Un programme qui permet aux plus démunis du secondaire d’étudier au même titre que leurs camarades. Une première en Côte d’Ivoire.

Autre mesure de taille prise cette année, l’assujettissement du recrutement des bénévoles à des tests de compétences. On le sait, de nombreuses écoles manquent d’enseignants. Pour pallier le problème, des établissements recrutent à leurs propres frais des diplômés qui font office d’enseignants. Ces bénévoles, malheureusement, ne sont pas le problème de l’État, mais celui des écoles.

Pédagogie

En plus de l’ouverture de 91 nouveaux collèges pour l’année 2022-2023 et de la commande de 153 000 table-bancs en bois, une autre nouveauté de taille arrive. Désormais, il sera implanté une école maternelle dans tous les établissements scolaires publics. Avec des points satisfaisants comme le retour de la dictée à l’école, la ministre Mariatou Koné s’est aussi penchée sur le dossier des manuels scolaires. Plusieurs d’entre eux ont été changés au niveau du secondaire. Notamment, en espagnol, en anglais et en allemand.

Mais sur le plan pédagogique, il reste encore de nombreux défis à relever. Les élèves et enseignants sont soumis à des programmes d’essai. De la Pédagogie par objectifs (PPO) à la Formation par compétences (FPC), calquée sur le pragmatisme, en passant par l’Approche par compétences (APC), pour aboutir au Contrat d’objectif et de performance (COP), et le Programme d’enseignement ciblé (PEC), il y a assez de programmes mal assimilés. Et cela perturbe le système scolaire.

Raphaël Tanoh

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite