Ouverture de la session ordinaire 2021 du Sénat: La normalisation de la vie politique saluée

par NORDSUD
24 vues

Jeannot Ahoussou-Kouadio a ouvert, ce mardi 13 avril à Yamoussoukro, la Session ordinaire 2021 du Sénat. C’était en présence du Premier ministre, Patrick Achi , des présidents des institutions et de plusieurs membres du gouvernement. Le président du Sénat a traduit toute sa reconnaissance au président de la République, Alassane Ouattara, qui lui a apporté assistance au cours de sa période de maladie à l’extérieur du pays.

Le chef du gouvernement s’est réjoui à son tour de revoir le Président du Sénat, Jeannot Ahoussou Kouadio, qui avait été absent du pays pour raison de santé. Avant de se féliciter de la normalisation de la vie politique en Côte d’Ivoire.
«Nous nous félicitons de la normalisation de la vie politique en Côte d’Ivoire, à travers la reprise des activités de toutes les institutions de notre pays, notamment l’Assemblée nationale et le Sénat. Cela consacre la marche en avant de la démocratie et marque ainsi non seulement la reprise de la vie politique, mais également de la vie économique et sociale. Et ce, à la satisfaction de nos populations qui attendent beaucoup de nous», a souligné Patrick Achi.


Le chef du gouvernement a indiqué que de nombreux chantiers de développement qui consacrent la prééminence des Régions sont inscrits dans le projet de société du Président de la République, et que le Sénat veillera à leur bonne mise en œuvre.

Le Sénat est la chambre haute du Parlement de la Côte d’Ivoire depuis l’adoption de la Troisième République en 2016. Il assure la représentation des collectivités territoriales et des Ivoiriens établis hors de Côte d’Ivoire.

Bakayoko Youssouf

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite