Rhdp Gbêkê : La grosse colère des délégués de secteurs

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 183 vues

Les délégués de secteurs du Rhdp, chevilles ouvrières du parti dans la région de Gbêkê, ne sont pas contents de la gestion de leur parti dans les différentes coordinations régionales.

Ils dénoncent la faible mobilisation du parti houphouetiste ces deux dernières années dans la localité. Des structures concurrentielles aux structures statutaires du parti sont créées par des leaders et cadres visiblement divisés.

L’information a été donnée le vendredi 7 janvier 2022 au siège départemental du Rhdp par  Sylla Siaka, délégué de secteur de Odiennekourani à l’occasion de la mise sur pied de la coordination régionale des délégués de secteurs du Rhdp de la région de Gbêkê. C’était à l’issue de l’Assemblée générale de délégués de secteurs qui l’a désigné à l’unanimité des 340 délégués présents, président des délégués de secteur de la région de Gbêkê.

«Le délégué de secteur est le cadre dans la base du parti. Il est garant, le coordonnateur des activités dans la base. Il a sous sa coupole au moins 10 comités de base, en moyenne 250 personnes qu’il gère sur le plan politique. (…) Malheureusement, force est de constater que cette bonne organisation est gagnée par le découragement, par la démotivation. Aujourd’hui le parti ne mobilise plus. Même les réunions et autres rassemblements et festivités sont difficilement tenables ici dans le Gbêkê. Les fissures au sein du parti s’amplifient. Des militants se regardent avec méfiance.  Le torrent du pro X pro Y s’installe. Car le délégué de secteur ne sachant plus se vouer à la cohésion du parti recherche désormais son avenir et ses intérêts auprès de leaders qui lui tendent la main. Le parti est alors délaissé au profit de la manipulation et du sectarisme», a dénoncé Sylla Siaka.

Face à cette situation, les délégués ont décidé de créer une coordination pour relancer le parti. «Seule l’unité nous aidera à redorer le blason. Seul le rassemblement consolidera notre parti et les actions du Président Alassane Ouattara. Pour ce faire, nous, délégués de secteurs, décidons de faire bloc autour de nos instances locales du parti, c’est-à-dire la coordination régionale, départementale, nos cadres et élus, nos présidents communaux en mettant en place cette plateforme sociale qui est la coordination des délégués de secteurs de Gbêkê», a indiqué Sylla Siaka.

 Il a toutefois tenu à préciser que «la coordination n’est ni un syndicat, ni une arme de combat pour les uns et les autres, ni un regroupement de soutien, à une personne ou une personnalité, ni  une plateforme revendicatrice. Mais tout simplement une plateforme en vue de redynamiser nos bases  en s’assistant mutuellement, en  s’entraidant socialement, en partageant nos expertises et expériences acquises au cours  de notre parcours politique afin d’être plus efficaces au sein du parti. ».

«Nous lançons solennellement un appel à leur union et entente, a-t-il clôt, car le contraire nous fragilise dans nos bases.»

Allah Kouamé, Correspondant permanent

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite