Affaire décès d’un laveur auto au violon: 3 policiers aux arrêts

par NORDSUD
50 vues

Cinq mois après le décès d’Hamed Konaté, un laveur auto, dans les locaux de sa cellule de détention au 18è arrondissement sis à Cocody Riviera 3, les premiers résultats de l’enquête diligentée par la commissaire du gouvernement sont tombés. A en croire Police Secours, le lieutenant Y. J.B., l’adjudant D.O.C. et le sergent-chef D. G.J. H., trois policiers impliqués dans l’incident «ont été mis aux arrêts et déférés à la Maison d’arrêt militaire d’Abidjan» suite aux investigations menées par l’amiral Ange Kessi.  Poussant le bouchon plus loin, la plateforme policière annonce l’imminence d’un procès au Tribunal militaire d’Abidjan en vue de situer les responsabilités de ce drame. Pour rappel, Hamed Konaté, 26 ans, avait été conduit manu militari au commissariat, le 12 novembre 2021, consécutivement à la plainte d’un client du lavage auto dans lequel il était employé. L’usager pointait en effet le doigt accusateur sur le jeune homme suite au vol du pare-brise de son véhicule. Dans la foulée de sa mise en cellule, l’accusé aurait été passé à tabac avant de perdre la vie dans des conditions déplorables. L’affaire avait suscité une onde de choc et courroucé l’ordre des avocats qui estimait qu’il y aurait eu dans le cas d’espèce une arrestation arbitraire et une utilisation illégale de la force régalienne.

Charles Assagba

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite