Bouaké: Les agents des collectivités territoriales en grève

par NORDSUD
67 vues

Le collectif des syndicats des personnels des collectivités territoriales de Côte d’Ivoire est en grève depuis le jeudi 4 mars 2021 sur toute l’étendue du territoire national. Ce mouvement de colère qui  se poursuit jusqu’au 17 mars 2021 se traduit  par le port de bandeaux rouges ou d’habits rouges. Les agents des collectivités territoriales (mairies, conseils régionaux et districts) entendent par ce mouvement d’humeur dénoncer une circulaire jugée illégale prise par le ministère de la Décentralisation, niant aux agents précités le paiement d’une indemnité de départ à la retraite pour limite d’âge.

Le secrétaire général national adjoint en charge des zones Centre nord et ouest (CNO) du syndicat précité, Lossany Coulibaly, a animé le mardi 9 mars 2021 un point-presse à la salle de mariage de l’hôtel de ville de Bouaké pour donner de plus amples informations.

 A l’entendre, plus de 10.000 agents des mairies, des conseils régionaux et districts autonomes réclament le paiement d’une indemnité de départ à la retraite pour atteinte de la limite d’âge aux agents localement recrutés des collectivités territoriales et entités décentralisées particulières. Car par une circulaire, en date du 18 février 2021, la direction générale de la décentralisation et du développement local refuse le paiement de cette indemnité aux agents précités.

Pourtant, explique-t-il, depuis 1980, plusieurs agents qui ont fait valoir leurs droits à la retraite ont pu bénéficier de cette indemnité. En plus du moyen de grève, le collectif des syndicats a également adressé une correspondance au président de la République ainsi que des ampliations à diverses autres institutions de l’Etat en vue d’entrer dans leurs droits.

Allah Kouamé, Correspondant permanent

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite