CAF: La suspension de Ahmad Ahmad réduite

par NORDSUD
35 vues

Le président sortant de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad, ne sera pas candidat à sa propre succession, ce 12 mars à Rabat. La durée de sa suspension de toute affaire relative au football a été réduite à deux ans, par le Tribunal arbitral du sport (TAS).

Le TAS a tranché, ce 8 mars, dans l’affaire Ahmad Ahmad. Le Malgache purgera une suspension de deux années contrairement aux cinq années auxquelles il avait été condamné en premier lieu par la Fifa. Le montant de son amende a également été revu à la baisse. L’instance judiciaire du sport requiert 50 000 francs suisses (plus de 29 millions de francs CFA) au lieu des 200 000 francs suisses (plus de 116 millions de francs CFA) initialement annoncés par la Fifa lors de sa condamnation.

Les trois arbitres en charge du dossier ont reconnu coupable le désormais ex-patron du foot africain de «non comptabilisation de diverses transactions financières, acceptation de paiement en liquide, virements bancaires de bonus et indemnités sans base contractuelle ou réglementaire».

Patrice Motsepe, le candidat adoubé par la Fifa, sera donc face à lui-même, ce 12 mars pour les élections.  Les retraits de Jacques Anouma, d’Augustin Senghor et d’Ahmed Yahya, en plus de l’annonce de la suspension pour deux ans d’Ahmad Ahmad offrent le fauteuil de la CAF sur un plateau au milliardaire sud-africain.

Charles Assagba

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite