CAN, hausse des prix, etc. : Les requêtes d’Adama Bictogo au gouvernement

par NORDSUD
65 vues

Le come-back des députés pour la rentrée solennelle de la seconde session ordinaire de l’Assemblée nationale a été rythmé, ce 02 octobre 2024 au siège de l’institution au Plateau. Sacrifiant au traditionnel discours marquant le début des sessions parlementaires, le numéro un de la chambre haute du parlement, Adama Bictogo a fait une adresse solennelle ponctuée d’un tour d’horizon de l’actualité politique et socio-économique ivoirienne et internationale. Une minute de silence a d’emblée été observée, en l’honneur de deux illustres disparus : l’ancien président de la République, par ailleurs ex-président de l’Assemblée nationale, Henri Konan Bédié et de la figure historique du Pdci-RDA, Gaston Ouassénan Koné. 

Sessions budgétaires

Fixant le cap des activités phares qui jalonneront cette session, Adama Bictogo n’a pas dérogé au calendrier de l’institution.  Ainsi, cette session qui s’échelonnera sur le dernier trimestre de l’année aura comme à l’accoutumée des sessions budgétaires au programme. « Cette session d’octobre aussi appelée session budgétaire est consacrée essentiellement à l’examen des lois de finance. Nous avons l’obligation de nous assurer que le budget programme présenté par chaque ministère est en cohérence avec les ambitions et la stratégie proposée pour une gestion efficiente des ressources disponibles. L’objectif est de doter notre pays d’un budget pour l’année 2024 réaliste, sincère et équilibré à même de répondre aux attentes des populations », a précisé le président de l’institution.

Le pouvoir législatif s’adresse à l’exécutif

Dans la droite ligne du cahier de charge du pouvoir législatif, Adama Bictogo s’est officiellement adressé à l’exécutif ivoirien, en l’occurrence au chef du gouvernement, Patrick Achi qui a pris part à l’événement. Ce, dans le contexte de la hausse des prix des ‘’produits de grandes consommations et du carburant’’.  « Je saisis l’opportunité qui m’est faite pour vous solliciter à l’effet d’instruire vos services pour faciliter la mise en œuvre des missions et séances d’informations parlementaires avec les membres du gouvernement », a-t-il requis. Tout en exhortant les députés à mettre les pieds dans le plat de la CAN prévue en Côte d’Ivoire, en janvier 2024, le président du parlement a assuré le Premier ministre de ce que ces derniers mettront la main à la pâte pour la réussite de cette grande messe du ballon rond.  « Je voudrais que l’ensemble des députés au-delà de l’appartenance aux chapellepolitique, que notre union, notre fraternité, notre engagement citoyen soit au rendez-vous de cette grande compétition. M. le premier ministre, je voudrais engager l’Assemblée nationale à vos côtés, l’ensemble des députés, pour que chaque circonscription dirigée par chacun et chacune des députés puisse vivre au rythme de la CAN ».

Projets de loi

Relativement aux autres dossiers qui seront sur la table de l’institution législative pour cette session, Adama Bictogo a fait remarquer qu’il y aura, 18 projets de lois dont 12 projets de lois ordinaires, 3 projets de lois de ratification d’ordonnance et 3 projets de loi d’autorisation de ratification et de convention internationales. Au nombre des thématiques afférentes aux projets de lois qui seront à l’ordre du jour, l’orateur a énuméré : « l’exercice de la médecine, les droits humains, le foncier rural, la nationalité, les incompatibilités liées à la fonction de sénateur et le financement des partis et groupements politiques, les questions environnementales ».

Diplomatie parlementaire 

Pour cette rentrée de classes qui ‘’opérationnalise la révision de la constitution avec l’instauration de deux sessions parlementaires’’, l’orateur a investi ses pairs d’une mission. « Dans le cadre du contrôle de l’action gouvernementale et de l’évaluation des politiques publiques, un accent tout particulier sera mis sur les séances d’informations portant sur des sujets d’intérêts publics et des missions à l’intérieur du pays afin de rapprocher davantage notre institution de nos populations. Nos réflexions, analyses et propositions sont attendues tant par nos populations que par l’exécutif ». Dans son élan de promotion de la diplomatie parlementaire, le président du parlement a fait mention de la présence à cette cérémonie, d’une délégation du parlementaire panafricain en mission et du comité interparlementaire de l’Uemoa en session extraordinaire sur les bords de la lagune Ébrié. Adama Bictogo a en outre annoncé la tenue pour la première fois en terres ivoiriennes, de la 18è conférence de l’Union Parlementaire de la coopération islamique (UPCI), branche parlementaire de l’OCI dans le courant du premier trimestre de l’année 2024.

Charles Assagba

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite