Election à la Mugefci : Voici les candidats

par NORDSUD
908 vues

Prévues pour se tenir en septembre prochain, les élections pour le renouvellement des instances dirigeantes de la Mutuelle générale des fonctionnaires de Côte d’Ivoire (Mugefci) seront animées par des visages déjà connus dans l’arène.

Parmi les premiers à se déclarer, Gnagna Zadi Théodore, président de la Plateforme nationale des organisations professionnelles du secteur public, sera un adversaire sérieux.

Le leader syndical était derrière la liste malheureuse tenue par Mamadou Soro, en 2017, face à Mesmin Comoé. Et pour Gnagna Zadi, ce serait une belle revanche que d’être élu président du conseil d’administration (PCA) de la Mugefci.

Mais, il faudra également se méfier de la candidate adoubée par l’actuel PCA, Mesmin Comoé. En effet, Dr Kamara Mam Assétou Laurence, bénéficiera d’une bonne partie du réseau qui a permis à M. Comoé de remporter les dernières élections.

Calife à la place du calife

Cependant, il y aura un candidat pour lui barrer la route : Gnogbo Paul, le secrétaire général du Mouvement des instituteurs pour la défense de leurs droits (Midd).

Ex-bras droit de Mesmin Comoé, M. Gnogbo ne partage plus les mêmes visions que son ancien mentor.

Après avoir remplacé Mesmin Comoé à la tête du Midd, il veut maintenant être calife à la place du calife. Le nom de sa liste ?  Solidarité, santé. 

À ses côtés, une forte coalition d’instituteurs, mais aussi des faîtières telles que le Syndicat national des cadres supérieurs de la santé de Côte d’Ivoire (Synacass-CI), le Syndicat national des enseignants du second degré de Côte d’Ivoire (Synesci), dirigé par Ekoun Kouassi. Sans oublier la Confédération des syndicats des fonctionnaires de Côte d’Ivoire (Cosyfoci), dirigée par Tapé Djédjé apollinaire, qui est secrétaire général de la liste « Solidarité Santé » et Gnogbo Paul, le coordonnateur.

La bataille pour rafler les voix des instituteurs, essentielles pour remporter cette élection, n’en sera que plus âpre.  Mais, il faudra compter avec Bli Blé David, lui-même enseignant et non des moindres, qui se prépare à faire une conférence de presse pour annoncer sa candidature.

M. Bli Blé compte notamment sur sa bonne vieille coalition, l’Intersyndicale des enseignants du primaire public de Côte d’Ivoire (Iseppci), qui a animé le front social pendant des années et donné des sueurs froides aux autorités ivoiriennes.

Il dirige également la Coordination libre des enseignants de Côte d’Ivoire (Colenci) et c’est aussi le secrétaire général de la centrale syndicale Dignité.

En embuscade

Mais, avant de se lancer dans les starting-blocks, Bli Blé David a l’intention de rameuter, même s’il est lâché par des soutiens de taille tels que le Syndicat autonome des enseignants du primaire public de Côte d’Ivoire (Saeppci) porté par Ourizalé Jérôme.

Mais attention, en embuscade, il y a Attaby Pacôme, le président de la Coalition des syndicats du secteur public de Côte d’Ivoire (Cssp-CI). Celui qui s’est fait remarquer lors des grèves de la Coalition des syndicats du secteur éducation/formation de Côte d’Ivoire (Cosefci), dont il était le porte-parole, en 2019, compte bien peser dans ces élections.

Seule incertitude, le silence autour de la candidature de Mamadou Soro, le président de la Centrale syndicale humanisme (CSH).

Il n’a pour l’instant ni réfuté, ni confirmé son retour pour briguer la tête de la Mugefci. Mais, selon l’un de ses proches collaborateurs, tous les soutiens de Mamadou Soro sont aujourd’hui candidats.

Gnagna Zadi Théodore et notamment Jean-Yves Abonga, qui a bien l’intention de se joindre à une liste. Comme on peut le voir, contrairement à la dernière élection, celle-ci sera très disputée et pourrait faire des étincèles, tant les velléités sont nombreuses et vivaces. 

Raphaël Tanoh

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite