La crise sanitaire a accentué les inégalités entre hommes et femmes, selon le Cndh

par NORDSUD
24 vues

La Journée internationale des droits des femmes a été célébrée ce lundi en Côte d’Ivoire. Comme chaque année, le Conseil national des droits de l’homme (Cndh) a exhorté les Ivoiriens à s’approprier les valeurs prônées par cette journée. «Le Cndh, conformément à son mandat réaffirme son engagement à œuvrer pour l’émancipation totale et le respect des droits fondamentaux des femmes de Côte d’Ivoire», a signifié Namizata Sangaré, la présidente du Cndh dans une déclaration dont nous avons eu copie.

Le thème international de cette année ? «Leadership féminin : pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19». Il s’agit d’une réponse au contexte mondial fortement impacté par la pandémie de la Covid-19 et ses répercussions non seulement sur le plan sanitaire, mais aussi sur le plan socio-économique, touchant plus les femmes et les jeunes femmes, a signifié Namizata Sangaré.

Selon le Cndh, la crise sanitaire liée à la Covid-19 a malheureusement fait ressurgir, d’une part, les inégalités structurelles entre les hommes et les femmes qui subsistent dans certains domaines et, d’une autre part, la vulnérabilité des femmes à résister aux chocs économiques.

«Ces dernières années, plusieurs engagements pour l’amélioration des conditions de vie des femmes et des jeunes femmes ont été pris et ce, à plusieurs niveaux dont institutionnel et juridique. Des progrès, bien que lents, ont été observés. Cependant, des études récentes de l’ONU Femmes ont révélé que la pandémie due à la Covid- 19 pourrait anéantir 25 ans d’égalité croissante entre les sexes. La participation des femmes au marché du travail étant considérablement fragilisée, elles sont exposées à un risque sérieux de perte en capital humain», regrette le Cndh. La structure a appelé la société civile à s’impliquer davantage dans le combat.

«En sa qualité d’institution de promotion, de protection et de défense des droits de l’homme en général et des droits des femmes en particulier, le Cndh encourage le gouvernement à poursuivre ses efforts dans le cadre de l’autonomisation des femmes et à intensifier ses actions pour les protéger contre les tribulations de la crise sanitaire, invite les organisations de la société civile à être davantage les porte-parole des femmes dans la lutte pour leurs droits», indique le Cndh dans sa déclaration.

Raphaël Tanoh

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite