Tunisie: Pourquoi la Côte d’Ivoire rapatrie ses ressortissants

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 40 vues

Dans une note émanant de l’Ambassade de Côte d’Ivoire en Tunisie, dont nous avons reçu copie, il est demandé aux «Ivoiriens résidant en Tunisie, désireux de retourner en Côte d’Ivoire, sur une base volontariste, qu’une opération de recensement est initiée à leur intention par les services de l’Ambassade». Aucune raison officielle n’est avancée pour justifier cette opération.

D’après les chiffres officiels, le nombre de victimes de traite originaires de Côte d’Ivoire en Tunisie a augmenté de manière considérable depuis 2012.

Entre janvier 2012 et octobre 2019, 85% des 823 victimes de traite identifiées par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) dans ce pays d’Afrique du Nord étaient des Ivoiriens. La plupart des 575 victimes ivoiriennes- principalement des femmes (dont trois mineurs) – étaient en situation de servitude domestique dans les villes tunisiennes de Sfax, de Tunis, de Sousse et de Gabes.

Signée du chargé d’Affaires Gnanzou Koutoua, la note précise qu’ «à cet égard, toutes les personnes intéressées par ce retour volontaire sont priées de prendre attache avec le service consulaire afin de se faire enregistrer, en vue de l’organisation éventuelle de leur rapatriement vers la Côte d’Ivoire». Pour bénéficier de ce retour volontaire, il faut être de nationalité ivoirienne, disposer de son passeport ivoirien, d’une carte consulaire, d’un extrait d’acte de naissance, d’un certificat de nationalité, ou une carte nationale d’identité, ou une attestation d’identité. Les inscriptions se dérouleront sur une période de deux mois à compter du 4 août.

La Côte d’Ivoire est l’un des principaux pays d’origine pour les migrants qui empruntent l’itinéraire de la Méditerranée centrale avec 23 000 arrivées en Italie par la mer depuis 2016.

La Tunisie est souvent la première étape du processus de migration irrégulière, en raison du régime de visa spécial mis en place entre les deux pays, qui permet aux ressortissants ivoiriens de séjourner dans le pays légalement sans visa pour une durée de 90 jours maximum.

Raphaël Tanoh

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite