Abdoulaye Kouyaté : « l’opposition a peur de Ouattara »

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 122 vues

Il y a deux ans encore, la candidature du Chef de l’Etat à la prochaine présidentielle, semblait pour le moins aléatoire. Après trois mandats fructueux et salués, Alassane Ouattara pourrait choisir de se reposer, indiquaient alors certains experts politiques bien introduits. Du Vice-président (dauphin constitutionnel), Tiémoko Meyliet Koné, au ministre de la Défense, Téné Birahima Ouattara, en passant par le directeur de cabinet du Président de la République, Fidèle Sarassoro, les noms des potentiels successeurs ont circulé sur les lèvres. Mais, à un an et trois mois du scrutin, il parait désormais clair comme de l’eau de roche, qu’Alassane Ouattara rempilera pour 2025.  « A la différence de 2020 où on savait déjà qui serait le candidat du Rhdp, en l’occurrence Amadou Gon Coulibaly, cette fois-ci le Président garde pour lui cette carte », estimait il y a peu, l’analyste politique, Landry Kuyo, à Nordsud-info.

Forcing?

À cela, s’ajoutent les appels de plus en plus pressants lancés au Chef de l’Etat afin de poursuivre son œuvre. Après le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) et l’Union des Enseignants du Rhdp, ce week-end, ce sont les producteurs de café-cacao de Côte d’Ivoire rassemblés à la Place Jean Paul 2 de Yamoussoukro, qui ont annoncé le paiement de la caution de 50 millions FCFA du Président Ouattara dont ils souhaitent la candidature à la présidentielle de 2025. Manque de successeurs aguerris ou simple forcing? Pour Abdoulaye Kouyaté, député de Lakota, ex-président de l’UE-Rhdp, ce débat ventilé par l’opposition n’a pas lieu d’être. « Est-ce que c’est le Rhdp qui a choisi Tidjane Thiam comme candidat du Pdci ? Est-ce le Rhdp qui a demandé à Laurent Gbagbo d’être président du PPA-CI ? Au nom de quoi l’opposition doit-il choisir notre candidat à notre place ? Croyez-vous que Thiam serait à la tête du Pdci si Henri Konan Bédié était encore là ? Et pourquoi le Pdci n’a pas choisi d’autres cadres que Thiam pour le diriger? Il y a Jean-Louis Billon, Maurice Kakou Guikahué, etc. De même, il y a des gens comme Katinan Koné ou Stéphane Kipré au PPA-CI, mais ils ont choisi Gbagbo. Le problème, c’est que les gens ont peur de Ouattara. L’opposition craint Ouattara. Nous ne craignons personne, mais nous ne minimisons personne », a indiqué Abdoulaye Kouyaté ce dimanche à Nordsud.info.

Georges Dagou

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite