Abidjan: Abobo PK18 et 4 autres quartiers précaires bientôt rénovés

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 383 vues

Bouée d’oxygène pour Abobo PK18, Koumassi Aklomiabla, Koumassi Divo 1 et Divo 2, Koumassi Grand campement et Yopougon Gesco Restructuration. Ces cinq quartiers précaires du district abidjanais feront peau neuve avec des services urbains essentiels (l’électricité, l’éclairage public, l’eau potable et le traitement des eaux usées), des équipements sociaux collectifs de proximité (établissements scolaires, sportifs, espaces publics), et des installations visant à juguler les risques d’inondations et à améliorer substantiellement la salubrité.

Estimée à 32,8 milliards de Fcfa, cette initiative de désenclavement qui s’inscrit dans le cadre du Projet d’aménagement des quartiers restructurés d’Abidjan (Paqra) fait suite à la signature, ce 29 novembre 2021 à Abidjan, d’une convention de 32,8 milliards de FCFA dans le sillage du 3ème Contrat de désendettement et de développement (C2D).

Les représentants de la France et de la Côte d’Ivoire, pays signataires, ont respectivement apposé leurs sceaux sur le document qui scelle cet accord, à la primature au Plateau, sous la férule du chef du gouvernement, Patrick Achi.

Aux côtés de Moussa Sanogo, ministre du Budget et du portefeuille de l’Etat, son homologue de l’Economie et des finances, Adama Coulibaly, a traduit son satisfécit. «Le Paqra permettra d’améliorer les conditions de vie de près de 300.000 habitants des quartiers restructurés d’Abidjan (…) Je voudrais remercier nos partenaires français et leur témoigner notre reconnaissance pour leur engagement à nos côtés. (…) Au-delà de ses impacts sociaux, le Paqra contribuera à amorcer une réflexion sur l’intégration des quartiers précaires au reste de la ville d’Abidjan», a-t-il souligné.

A sa prise de parole, l’ambassadeur français, Jean-Christophe Belliard, est revenu sur l’opportunité de cette convention qui apportera inéluctablement du baume au cœur des populations moins nanties tout en fixant le cap des phases futures. «Les autorités ivoirienne et française ont choisi de faire du développement urbain et de la ville durable, une priorité (…) Une fois cette phase pilote achevée, le Paqra sera étendu à d’autres quartiers d’Abidjan», a-t-il annoncé en compagnie du directeur exécutif des opérations de l’Agence française de développement (AFD), Jean-Pierre Marcelli.

Sur la perle des lagunes, 132 quartiers habités par plus d’un million de personnes figurent dans les rangs des localités dites en situation de précarité.

Après le paraphe à Paris, le 27 octobre, du 3è C2D qui se chiffre à 750 milliards de Fcfa, l’heure est à la signature des conventions.

Charles Assagba

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite