Daloa: Le sacerdoce rappelé aux magistrats

par NORDSUD
203 vues

La cérémonie solennelle de rentrée judiciaire de la Cour d’Appel de Daloa s’est déroulée ce vendredi 18 novembre 2022 dans la salle des audiences du tribunal de première année. C’était en présence de Konan Bernard, Directeur de cabinet, représentant le Garde des sceaux, ministre de la Justice. Il y a d’abord eu l’installation des nouveaux magistrats affectés auprès de la cour d’appel de Daloa, ensuite la prestation de serment de nouveaux magistrats et le bilan général des activités et les perspectives de la Cour d’appel. Ainsi, a-t-on enregistré l’installation de 4 nouveaux affectés à Daloa, dont 2 conseillers, un conseiller par intérim et un avocat général.

Les nouveaux magistrats qui ont prêté serment après lecture de leurs décrets de nomination et appel de leurs noms sont au nombre de 6 dont une femme. Après leur prestation de serment, ils ont reçu leurs différentes affectations, respectivement dans les tribunaux de Oumé, Bouaflé, Man Guiglo, San Pedro et Soubré.

C’est autour de la thématique d’une justice de qualité que Madame Fian Adou Résine, 1er président de la Cour d’appel de Daloa a axé son intervention. Ainsi a-t-elle dressé le bilan de l’année judiciaire 2021-2022 de la CA de Daloa où 2008 arrêts par 7 présidents de chambre et 6 conseillers sur 2.770 dossiers reçus. Dans le détail, on dénombre 637 arrêts rendus en matière civile, commerciale et sociale sur 1049 dossiers enrôlés.

En matière personnelle, 1074 arrêts rendus sur 1424 dossiers enrôlés. A la chambre d’instruction criminelle, 297 arrêts rendus sur les 297 dossiers présentés. Quant aux jugements, le premier président de la Cour d’appel de Daloa a indiqué que dans les 5 tribunaux de sa compétence, ce sont au total 15.598 jugements qui ont été rendus sur les 20061 affaires reçues. Après avoir félicité les magistrats pour un tel bilan qui est le fruit d’un travail acharné, elle les a encouragés à continuer dans la progression et l’amélioration de la justice au service du citoyen, en évitant le favoritisme.

Pour cela, elle recommande la formation pour rendre un service public de qualité. « Nous devons nous considérer comme serviteurs du service public », a insisté Fian Adou Résine, avant de féliciter les avocats des bons rapports et de les rassurer que cela se poursuivra.

Le Procureur général, près la Cour d’appel de Daloa, Coulibaly Aboubacary, a fait un exposé sur le viol, qui est un grave délit en dressant le sombre tableau de l’année judiciaire 2021-2022. Selon lui, il y a eu 155 cas de viols sur les 436 dossiers enregistrés. Aussi, est-il revenu sur les peines auxquelles s’exposent les auteurs en ajoutant que celles-ci peuvent aller de 5 à 20 ans de condamnation et jusqu’à la prison à vie.

Bayo Fatim, correspondant permanent

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite