Eliminatoire Mondial : Victoire historique pour la Côte d’Ivoire

par NORDSUD
108 vues

La première journée des éliminatoires de la Coupe du monde zone Afrique a été un spectacle pour la Côte d’Ivoire (45ème mondiale), opposée ce vendredi au Seychelle (195ème mondiale). Dans un 5-3-2, avec Sébastien Haller et Karim Konaté en attaque, Jean-Louis Gasset comptait sur ses trois milieux, Frank Kessier, Yaya Fofana et Ibrahim Sangaré pour les alimenter en ballon. Eh bien pari gagné pour le sélectionneur ivoirien jusque-là controversé.

Avec un but de Sébastien Haller en perte de confiance (20’, sur pénalty), deux buts de Karim Konaté (40’, sur pénalty et 90-5’), l’attaque a plutôt brillé, grâce notamment à un excellent Simon Adingra, butteur à la 36’, qui a su faire des différences sur son côté, avec des remontées de balles. Hamed Traoré Junior a su également tirer son épingle du jeu. Avec ses deux buts (77’ et 90+4), le remplaçant de Kessier à la 63ème minute a démontré au sélectionneur qu’il était un pion sur lequel compter.  Tout comme on l’attendait, le sociétaire d’Al Nassr Seko Fofana a également rendu une bonne copie, soulignée par un but à la 60 minute. Entré à la place de Sébatien Haller à la 46’ après une blessure de ce dernier, Jean-Philipe Krasso s’est distingué par un but sur pénalty à la 84’. Le portier du Seychelle C. Simeon a repoussé de nombreuses frappes ivoiriennes, évitant ainsi une défaite plus lourde à son équipe. Ce qui n’empêche pas pour autant ce match d’entrer dans l’histoire. D’abord, c’est la plus lourde défaite de la Seychelle en éliminatoire, ensuite c’est une victoire historique pour les Eléphants. Le prochain rendez-vous des hommes de Jean-Louis Gasset sera face à la Gambie ce lundi.

Georges Dagou

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite