Indépendance: Ouattara cadeaute les agents de l’État

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 47 vues


Bonne nouvelle pour les fonctionnaires de Côte d’Ivoire. A l’occasion de son discours de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara a annoncé la prise de plusieurs mesures dans le cadre de la seconde trêve sociale. Il s’agit de l’extension du bénéfice de l’indemnité contributive au logement à l’ensemble des fonctionnaires de Côte d’Ivoire. Soit 20 000 FCFA par mois. La revalorisation de la prime mensuelle de transport restée inchangée depuis 2008. La revalorisation de l’allocation familiale, qui passe de 2500 à 7500 FCFA par mois et par enfant, pour tous les fonctionnaires et agents de l’Etat. L’instauration d’une prime exceptionnelle de fin d’année, qui va représenter 1/3 du salaire mensuel indiciaire de base, du mois de
décembre. Et qui sera payée au début du mois de janvier. Alassane Ouattara a aussi décidé de la hausse l’allocation familiale pour les retraités, qui passe à 5000/mois et par enfant. «Toutes ces mesures
représentent un effort additionnel de l’Etat de 227 milliards par an», a indiqué le chef de l’Etat.
Et ils entreront en vigueur dès ce mois d’août 2022 sur les salaires.
Quant au paiement de la prime exceptionnelle, elle entrera en vigueur en janvier 2023. En plus, selon le chef de l’Etat, les fonctionnaires bénéficieront d’un nouveau statut général. La lutte contre la cherté de
la vie est l’affaire de tous, a indiqué le numéro un ivoirien. «J’ai donc demandé au Premier ministre, Patrick Achi, d’échanger avec le secteur privé en vue d’une revalorisation du salaire minimum interprofessionnel garanti (Smig), dans les prochains mois».
Pour lutter contre la flambée des prix, le chef de l’Etat a rappelé la subvention de 500 milliards de FCFA, accordée à l’Etat depuis le début de l’année 2022, pour le carburant. «Les prix des produits pétroliers en Côte d’Ivoire figurent parmi les plus bas dans la sous-
région», a indiqué le président de la République.
Contre les accidents de la circulation et l’occupation des zones à risques, Alassane Ouattara a demandé aux populations plus de civisme.
Raphaël Tanoh

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite