Mairie de Sakassou: La bataille des « 3 K » aura lieu

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 474 vues

C’est déjà la veillée d’armes en prélude aux élections municipales de 2023. Pour être dans les starting-blocks, les potentiels candidats affûtent leurs stratégies à Sakassou. Au Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), parti au pouvoir, aucun candidat n’a encore officiellement été désigné pour affronter le Pdci-Rda sur ses terres. En attendant que le parti présidentiel ne fasse son choix, le marigot politique sur place est bouillonnant.

Les velléités de candidatures qui se manifestent mettent en avant trois cadres du parti présidentiel.

Il s’agit de Toto Kouadio Yves, secrétaire départemental Rhdp et conseiller technique du ministre Sidi Tiémoko Touré au ministère des Ressources animales et halieutiques, de Ahoutou Koffi Emmanuel, directeur de cabinet du Vice-président de la République, Koné Tiemoko Meyliet et de Jean-Louis Kouassi, l’ex-chef de cabinet du ministre-gouverneur du district autonome de la Vallée du Bandama, Jean-Claude Kouassi.

Derrière chaque nom se révèle une personnalité de renom qui ne manquerait pas certainement de peser dans la balance.

Toto Kouadio Yves

Les partisans de Toto Kouadio Yves ont choisi le lancement de l’opération d’enrôlement électoral à la gare routière de Sakassou le 18 novembre 2022 pour mettre les pieds dans le plat. Le ministre Sidi Tiémoko Touré s’est chargé lui-même de porter la candidature à la candidature de Toto Yves. Secrétaire départemental du Rhdp Sakassou-Commune, le conseiller technique au ministère des Ressources animales et halieutiques, Toto Yves, avait tenté vainement en 2021 d’être le candidat du Rhdp aux législatives. Bien que coopté par la base, la direction du parti portera finalement son choix sur le directeur de cabinet du Premier ministre d’alors, Ahoutou Koffi Emmanuel. Même le poste de colistier lui échappera au profit de Alyket Norbert. A entendre le parrain de Toto Kouadio Yves , le ministre Sidi Tiémoko Touré, Toto Yves est le candidat idéal pour ravir la mairie au Pdci-Rda qui règne en maître depuis des lustres dans la cité royale baoulé. «On se connaît tous ici à Sakassou. Nous avons connu des difficultés ici à Sakassou au cours des élections précédentes. Et pendant ces moments difficiles, il y a des personnes qui se sont distinguées auprès des populations. Parmi ces personnes, j’ai été fier d’avoir dans l’écurie Rhdp un jeune qui était auprès de vous en permanence, qui vous a accompagné dans vos difficultés, quelles que soient les différentes communautés d’où vous venez, qui vous a apporté le soutien et le réconfort. Je voudrais ici saluer Toto Yves. Vous le connaissez, Toto Yves. Il est dans votre quotidien. Il est à côté de vous quand vous avez des problèmes. Quand il y a eu la crise ici, Yves Toto était celui qui faisait le lien entre toutes les communautés pour apaiser les cœurs, pour ramener la paix, pour dire que palabre n’est pas bon, pour dire qu’il faut vivre ensemble, pour dire qu’il faut cheminer ensemble. Et c’est ce qui a permis que Sakassou arrive à l’apaisement », a indiqué l’ex-coordonnateur régional du Rhdp Gbêkê 3, le ministre Sidi Tiémoko Touré. Poursuivant son argumentaire sur la candidature de Toto Yves, Sidi Touré rassure : « Je suis convaincu que Alassane Ouattara portera son choix sur Toto Kouadio Yves aux élections municipales de 2023. J’en suis convaincu. Et soyez certains, nous serons avec lui. Nous allons vous accompagner pour que les populations sachent que vous avez une position pertinente et importante auprès d’Alassane Ouattara. Il est en contact direct avec Alassane Ouattara. Il lui parle régulièrement au téléphone.»

Cette déclaration du ministre n’était pas fortuite. Elle sonnait certes comme une campagne pour son poulain, mais bien plus comme un droit de réponse à une décision en préparation dont il avait écho.

Ahoutou Koffi Emmanuel

En effet, selon des indiscrétions, moins de trois jours avant ce meeting du 18 novembre 2022, des cadres du parti au pouvoir à Sakassou se sont réunis dans la capitale économique pour parler de la vie de leur parti. Et au cours de ce conciliabule, la majorité des participants à cette instance s’est prononcée pour la reconduction du directeur de cabinet du Vice-président, Ahoutou Koffi Emmanuel, comme candidat du Rhdp aux élections municipales de 2023. Certes le directeur de cabinet du Vice-président de la République n’a pas encore annoncé sa candidature de vive voix comme c’est le cas de Yves Toto, mais les bruits de couloirs le disent partant à ces élections municipales de 2023. D’ailleurs, selon le responsable de la jeunesse du Rhdp dans la commune, Cissé Lassa, l’ex-directeur de cabinet du Premier ministre, Jérôme Patrick Achi, a entrepris des démarches pour son positionnement comme candidat. Selon les indiscrétions du président des jeunes du Rhdp à Sakassou, des proches de Ahoutou Emmanuel ont tenté de demander à Toto Yves de se désister en faveur du haut cadre de l’administration ivoirienne. Les partisans du directeur de cabinet estiment qu’il peut apporter beaucoup à la commune de Sakassou mieux que quiconque. En effet, pour Kra Julien, ex-commissaire politique du Rhdp dans la localité, « avec son mouvement, Ensemble pour Sakassou (EPS), Ahoutou Koffi Emmanuel a contribué à la construction de centres de santé, d’écoles primaires et de collèges de proximité ainsi qu’à booster l’adduction en eau potable et l’électrification de nombreux villages. Avec Ahoutou Koffi Emmanuel, un poste de maire glané à Sakassou lui permettrait mieux d’obtenir auprès de son mentor le Vice-président Tiemoko Meyliet des projets de développement pour sa commune. Par sa candidature, Ahoutou Emmanuel compte ainsi mieux s’engager dans la vie du parti le Rhdp et mieux servir le Président Alassane Ouattara ».

Pour Kra Julien, «Ahoutou Emmanuel est à ce jour le seul candidat qui peut faire gagner aisément le Rhdp aux élections municipales de 2023 à Sakassou ». «Les projets de construction de 13 collèges de proximité, de la vingtaine d’écoles primaires et de centres de santé prévus et boostés localement par le dircab Ahoutou sont des éléments favorables pour son élection face à tout candidat de l’opposition. Son ardeur au travail l’a fait mieux connaître dans la localité, argumente-t-il.

D’autres acteurs sur place, nous confient outre mesure que la candidature de Ahoutou Koffi Emmanuel comme tête de liste aux municipales à Sakassou est aussi voulue par la ministre Jeanne Adjoua Peuhmond, fille de Sakassou. La vice-présidente à l’Assemblée nationale compte parmi les parrains de Ahoutou Koffi Emmanuel au Rhdp. C’est d’ailleurs cette militante des premières heures du parti présidentiel, apprend-on sur place dans la cité royale, qui avait coaché la candidature de Ahoutou Koffi Emmanuel aux législatives de 2021. Alors que Toto Yves avait été retenu par la base pour conduire la liste du parti d’Alassane Ouattara, contre toute attente, dénonce notre source, Ahoutou Koffi Emmanuel sera mis en avant. Déjà à cette époque, Jean-Louis Kouassi avait été aussi contraint de revoir ses prétentions à plus tard, enfonce notre source.

Jean-Louis Kouassi

En effet, selon Cissé Lassa, président de la jeunesse du Rhdp au sein de la commune, Jean-Louis Kouassi, l’ex-directeur de cabinet du ministre Jean Claude Kouassi lorgnait à cette époque déjà le poste de député de la cité royale. Des tractations et un gentleman agreement l’ont conduit à se retirer au profit du dircab Ahoutou. En contrepartie, Jean-Louis Kouassi, le commissaire du festival Abla Pokou de Sakassou, devait avoir le champ libre pour les élections municipales de 2023. C’est pourquoi les partisans de Jean-Louis Kouassi pensent que son heure est enfin arrivée d’être le candidat du Rhdp à Sakassou. Toutefois, le concerné lui-même n’a pas encore bougé le petit doigt dans ce sens. « Chacun y va de sa stratégie », nous dit Jean-Louis, fils d’Adjekro dans la commune de Sakassou. Il ne veut pas faire de déclaration avant l’ouverture des dépôts de candidatures au sein du parti. « C’est vrai que je suis candidat à la candidature, comme vous l’avez entendu à Sakassou pour briguer le poste de maire pour le compte de mon parti le Rhdp. Mais je ne veux rien brusquer. J’attends que mon parti ouvre le dépôt des candidatures pour me présenter. Je ne veux pas apparaître comme celui qui foule aux pieds la discipline du parti. Vous me savez très proche du ministre Jean Claude Kouassi. Je ne veux pas paraître non plus comme poussé par mon père spirituel dans cette envie de servir Sakassou. Alors qu’il n’a rien à voir avec ma volonté d’être candidat », s’est confié Jean-Louis Kouassi. Il dit être le candidat le mieux préparé au sein du parti présidentiel pour remporter ces élections municipales dans le Oualebo. « J’ai l’avantage d’avoir fait une bonne partie de mon adolescence à Sakassou en qualité d’élève au lycée moderne Paul Akoto Yao de Sakassou. Je détiens donc de solides amitiés dans quasiment les 172 villages du département mais surtout les 53 villages de la commune et les 8 quartiers de la ville», assure-t-il.  Jean-Louis Kouassi selon les témoignages recueillis sur place détient effectivement dans chacun des 53 villages communaux des comités affiliés au festival Abla Pokou dont il est le commissaire général. Et chaque comité comprend plus de 25 membres actifs répertoriés en âge de voter. Rien qu’avec ces comités Abla Pokou qu’il a mis à la disposition de son parti le Rhdp, Jean-Louis se convainc qu’il dispose d’un vivier pour les élections municipales. Fort donc de cette base, l’ex-chef de cabinet du ministre Jean Claude Kouassi reste confiant d’être le choix du parti. Le poulain du ministre Jean-Claude Kouassi ne néglige pas toutefois des velléités de vouloir l’écarter de la course aux municipales.

En attendant que la direction du parti se penche pour l’un ou l’autre de ces postulants, l’enrôlement électoral se poursuit à Sakassou.

Allah Kouamé, Correspondant permanent

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite