Match amical : les champions d’Afrique battent l’Uruguay

par NORDSUD
36 vues

Côte d’Ivoire 2, Uruguay 1. Les filets du stade Stade Bollaert-Delelis du Rc Lens en France ont tremblés  à trois reprises lors de l’ultime match de la fenêtre Fifa qui a fait croiser les crampons aux  champions d’Afrique et à l’équipe de la Céleste . L’ouverture du score a été réalisée en première mi-temps à la 9è minute sur but contre son camp de Mathias Oliveira. Le défenseur uruguayen a en effet ramené maladroitement le cuir au fond de ses propres filets sur un centre du latéral ivoirien, Wilfried Singo. Un avantage que les éléphants auront  conservé jusqu’en seconde période. À la 77 è minute, dans la foulée d’un << une – deux>>, Frederico Vinas d’un frappe en pivot viole les cages ivoirienne. Score au tableau d’affichage : 1-1. Comme à l’accoutumée depuis qu’il a pris les rennes de la Côte d’Ivoire, le coach ivoirien a sorti la carte du supersub. Une minute après son entrée de jeu, à la 84è minute, d’un coup de pied zlatanesque, le nouveau joueur ivoirien pour sa seconde sélection,  Guela Doué remue les filets sur un corner exécuté avec maestria par Simon Adingra, également entre en cours de jeu. Un coup de coaching qui est une piqure de rappel de l’entrée gagnante de Kessié face au Sénégal en quart de finale de la CAN qui aura inscrit le but égalisateur et le tir au but victorieux tout en glanant le graal d’homme du match. Ce remplacement gagnant face à L’Uruguay fait revivre le flashback des entrées de Simon Adingra et d’Oumar Diakité qui ont respectivement inscrit le but égalisateur et le but victorieux face au Mali. Énième illustration en date de la justesse des remplaçement menés par le staff technique ivoirien ? L’entrée gagnante d’Oumar Diakité qui aura permis aux pachydermes de revenir au score face au Bénin lors de la première sortie des éléphants trois étoiles. Propulsé à la tête de l’équipe nationale après la déroute de son ex-supérieur hiérarchique, Jean Louis Gasset, Emerse Faé est un supersub qui fait des supersub pour les portes-étendards du drapeau ivoirien.

Charles Assagba
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite