Ouattara invite Bédié à une rencontre en vue de rétablir la confiance

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 19 vues

Nouvellement confirmé par le Conseil constitutionnel à la tête du pays, le président de la République s’est adressé à la nation ce lundi. L’occasion pour Alassane Ouattara d’appeler l’opposition au dialogue. Il a réaffirmé sa «disponibilité aujourd’hui comme hier, pour un dialogue avec l’opposition dans le respect de l’ordre constitutionnel». Le chef de l’Etat a donc tendu la main au président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci). «Je voudrais inviter mon aîné, le président  Henri Konan Bédié à une rencontre dans les tous prochains jours, pour un dialogue franc et sincère en vue de rétablir la confiance», a indiqué le président de la République. Avant d’ajouter : «Le temps de la compétition électorale est passé, place à l’action».

Pour Alassane Ouattara, place à la transformation économique et sociale de la Côte d’Ivoire. Il a souligné que la Côte d’Ivoire revient de loin après la crise postélectorale 2010-2011. «Et nous ne pouvons accepter de la voir reculer», a fait savoir le président de la République.  Il a donc invité la plateforme politique de l’opposition à «mettre un terme définitif à ses initiatives».  Pour Alassane Ouattara, les réformes introduites au niveau de la Commission électorale indépendante (CEI) ne concernaient que les points ayant fait l’objet de consensus entre les participants, dont l’opposition. M. Ouattara a de ce fait condamné l’attitude de l’opposition qui a provoqué des incidents, entraînant de nombreuses victimes, en sortant du processus démocratique.  Après avoir présenté sa compassion à tous ceux qui ont été victimes des actions lancées par l’opposition, Alassane Ouattara a cité nommément les personnes qui ont perdu la vie pendant cette période.

Il a demandé aux familles de pardonner. «Le gouvernement sera aux côtés des victimes et des familles», a signifié le chef de l’Etat. Des efforts seront faits, a-t-dit, pour assister les familles. Ces actes ne resteront pas impunis, rassurera-t-il. L’ancien DGA du Fonds monétaire international (FMI) a remercié les Ivoiriens pour avoir bravé les intimidations et les menaces pour accomplir leur droit constitutionnel le jour du vote. « Merci pour le choix porté sur ma personne, pour poursuivre notre action de paix et de développement de la Côte d’Ivoire», s’est-il réjoui. Et Alassane Ouattara de poursuivre :  «Je serais le président de tous les Ivoiriens, sans exclusion». Il a aussi félicité les  forces de l’ordre et de sécurité, pour leur grand professionnalisme, leur sang-froid, leur esprit de discernement et leur sens de l’intérêt national, pendant cette période. Les autorités préfectorales, qui ont désamorcé des crises dans leurs localités, ont aussi été remerciées. Sans oublier Kouadio Konan Bertin, son adversaire à l’élection présidentielle, «pour son courage, son esprit d’ouverture et son attachement à la paix et à l’expression d’une démocratie  vivante dans notre pays». Alassane Ouattara a dédié cette victoire à la mémoire du défunt Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly.

Raphaël Tanoh

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite