Présidentielle 2020: L’abstention, le vrai adversaire du candidat Ouattara

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 12 vues

Le 15 octobre 2020, la Côte d’Ivoire est entrée en campagne électorale en vue de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020. Depuis le candidat sortant, Alassane Ouattara, et son équipe drainent du monde partout où ils passent.

Vendredi, Alassane Ouattara a mobilisé du monde à Bouaké, top départ de sa campagne. C’est devant des centaines de milliers de partisans, Place ADO de la capitale de la Paix, que le candidat du parti au pouvoir a livré son discours. Un discours rappelant le bilan fort positif de ses 10 ans aux affaires… Samedi à Abidjan-Yopougon, Place Ficgayo, l’équipe de campagne et particulièrement la sécurité a eu du fil à retordre pour canaliser une foule compacte aux couleurs du candidat du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp).

Cette ferveur sonne comme un signe annonciateur de la victoire, dès le premier tour, d’Alassane Ouattara le 31 octobre 2020. En effet, depuis l’ouverture de cette campagne, aucun candidat ne parvient à rassembler autant de monde. Mieux, Henri Konan Bédié et Pascal Affi N’Guessan, respectivement du Pdci et du FPI ont déjà annoncé qu’ils ne participeront pas… A l’évidence, Alassane Ouattara se retrouve face à un seul véritable adversaire qu’il lui faudra vaincre sans appel. Il s’agit du taux de participation. C’est à l’aune de la populaire dans les urnes que la victoire de l’ancien directeur général adjoint du FMI sera appréciée.

En 2015, l’élection du président de la République avait enregistré un taux de participation de 54,63% pour un corps électoral de 6 301 189 électeurs inscrits. Et Alassane Ouattara avait bénéficié de plus de 83% des suffrages de ses compatriotes.  En 2010, les Ivoiriens s’étaient encore mobilisés pour atteindre des taux de participation record au second tour de 81 % et 83 % au premier !

Cette année, le contexte politique marqué par les profondes divergences autour du processus électoral fait du taux de participation, ou l’abstention, un vrai enjeu pour le candidat favori Alassane Ouattara.

Le taux d’abstention, la seule inconnue

Deux candidats de l’opposition, Henri Konan Bédié et Pascal Affi N’Guessan, n’ont-ils pas clairement décidé de ne pas y participer, bien qu’ils soient entrés en campagne… contre la tenue du scrutin ? «Nous aussi sommes en campagne contre la tenue de cette élection. Nous demandons à tous nos militants de ne participer à aucune étape du processus électoral, depuis la distribution des cartes d’électeurs jusqu’au scrutin », a invité Maurice Kakou Guikahué, secrétaire exécutif du Pdci, en conférence conjointe avec Pascal Affi N’Guessan, vendredi, à Abidjan. Des actions de sabotage sont même enregistrées ici et là dans certaines localités du pays…

C’est bien là toute l’adversité que le Rhdp et son candidat doivent braver pour que les Ivoiriens ne se laissent pas gagner par ces messages. Le Rhdp doit redoubler d’effort et transformer ces masses populaires que son candidat draine en suffrage électoral. Heureusement, le Premier ministre Hamed Bakayoko et son gouvernement semblent avoir bien compris cela, en tendant la main à l’opposition pour un dialogue franc autour du processus électoral.

Bien que les partis significatifs notamment le Pdci et le FPI ne soient pas venus au rendez-vous de la séance de travail de ce samedi matin, le chef du gouvernement reste confiant. «Le gouvernement gardera sa main tendue pour ce dialogue à tout moment parce que comme le disait le président Houphouët, quel que soit le niveau de crise, à la fin c’est le dialogue», a déclaré M. Bakayoko. Autant d’actions qui doivent contribuer à mobiliser les populations devant les bureaux de vote le 31 octobre prochain.

Ousmane Ouattara

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite