Ramadan: les consommateurs descendent sur le terrain

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 58 vues
prix, denrée

Depuis le début du mois de jeûne musulman, tous les regards sont tournés vers les prix des denrées de grande consommation. La crainte d’une flambée de prix du sucre, de l’huile et du lait est fortement présente. Selon Soumahoro Ben NFaly, président de la Fédération ivoirienne des consommateurs le Réveil (Ficr), dans la zone d’Abobo le carton de sucre roux de 25 paquets est passé de 25 000 à 23 100 FCFA. Notamment à bon prix. Le carton de Laity en sachet est passé de 10500 à 9900 F. Le carton d’huile de 5l Dinor est passé de  23000 à 20 000 F. Le prix du riz maman 22,5 vrac  se vend entre 14 000 F et 13 850 F. Toutefois, indique Soumahoro Ben Nfaly, la question du sucre n’est pas totalement réglée à Abidjan. « à Socoprix, à la Riviera, à Treichville, il y a toujours un manque de sucre. Les gérants ne vendent qu’en détaille. Nous ne pouvons pas dire que les producteurs tiennent leur engagement », signale-t-il.

Georges Dagou

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite