1er mai : Les travailleurs plaident pour les déguerpis

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 44 vues

La célébration du 1er mai à la Primature a été marquée ce mercredi par plusieurs sujets. Mais celui que les Ivoiriens attendaient le moins, c’est bien la question du déguerpissement entrepris il y a quelques semaines par le District Autonome d’Abidjan, pour assainir la capitale économique. Que ce soit la Centrale syndicale humanisme (CSH), représentée par son leader Mamadou Soro, ou la Fédération des syndicats autonomes de Côte d’Ivoire (Fesaci) dont le discours a été porté par son secrétaire général adjoint Kangouté Maïmouna, tous ont demandé au gouvernement un meilleur traitement des personnes déguerpies.

Pour la Centrale syndicale Dignité, ces personnes ont droit à des sites de relogements et à des indemnisations. Des propos partagés par Kangouté Maïmouna qui a insisté sur les effets néfastes de ces déguerpissements sur les cellules familiales. Le Premier ministre Beugré Mambé, qui représentait le Chef de l’Etat à cette cérémonie, a promis que ces préoccupations seront prises en compte. Notamment la question de la cherté de la vie, également évoquée par les centrales et leur mécontentement face à la réforme de l’impot sur le salaire. Pour Beugré Mambé, ce sont 209 milliards FCFA qui ont été investis par l’Etat en faveur du dialogue social avec les travailleurs. Il a promis la mise en place d’un comité paritaire, la tenue de séances explicatives. « Nous allons établir un calendrier de réalisation. (…) Il faut nous faire confiance », a indiqué le Chef du gouvernement.

Georges Dagou

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite