Drissa Diaby : « Abidjan est passée de 23 000 à 9000 taxis-compteurs »

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 61 vues

Drissa Diaby est le président de l’organisation patronale et des conducteurs de taxis de Côte d’Ivoire.

On assiste aujourd’hui à une recrudescence des accidents de la circulation après un moment de relative accalmie. Pourquoi ?

C’est le même constat que nous faisons. Quant aux raisons de cette situation, nous pensons que cela est dû à la mentalité de nos usagers. Parce que les autorités n’arrêtent pas de prendre des mesures contre l’incivisme routier. La commission de retrait des permis de conduire sévit, avec pour certains, l’interdiction de rouler pendant 20 ans. Malgré cela nous avons ces accidents de la circulation.

Est-ce une impuissance ?

Non, nous pensons que c’est un combat de longue haleine. Il faut continuer à sensibiliser jusqu’à ce que les mentalités changent.

Avez-vous été interpellés par les autorités depuis la hausse des accidents de la circulation ?

Pas encore. Nous n’avons pas encore tenu de rencontre sur ce sujet.

Comment se porte le secteur des taxi-compteurs ?

Malheureusement c’est un secteur qui va mal. De 23 000 taxi-compteurs en Côte d’Ivoire, nous sommes passés à 9 000. La raison est que de nombreux taxis se convertissent en VTC, et font de la concurrence déloyale au secteur.

Entretien réalisé par Georges Dagou

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite