Cancer du sein : La Première Dame invite les femmes au dépistage précoce

par NORDSUD
23 vues

La Première Dame, Dominique Ouattara a procédé au lancement officiel des activités d’Octobre Rose du Centre national d’oncologie médicale et de radiothérapie Alassane Ouattara (Cnrao) à Cocody,  ce mercredi 11 octobre 2023.

Cette cérémonie a également été le cadre du lancement officiel de la nouvelle plateforme digitale du Cnrao baptisé : « CNRAO STOP CANCER ».  Cette application est disponible sur App Store et Play Store.

Marraine de la cérémonie de lancement d’Octobre Rose, Dominique Ouattara a appelé à la mobilisation contre cette maladie. « En ce qui concerne la Côte d’Ivoire, le cancer du sein représente 19.1% de tous les cas de cancers enregistrés et 33.4% des cancers féminins. On compte ainsi, 3 306 nouveaux cas de cancer du sein par an, selon les dernières statistiques de l’OMS», a révélé Dominique Ouattara. Ces chiffres inquiétants démontrent que le cancer du sein est un problème de santé publique. Car, en plus d’affecter majoritairement les femmes, il perturbe l’équilibre de la famille. Fort heureusement, selon l’épouse du Chef de l’Etat, le Gouvernement a fourni d’énormes efforts permettant des avancées significatives dans le domaine de la lutte contre le cancer. De ce fait, désormais, il est possible de guérir de cette maladie à condition qu’il soit découvert tôt. Aussi, la Première Dame a profité de cette tribune pour inviter les femmes à aller se faire dépister. « En ce mois d’octobre rose, je voudrais à nouveau lancer un appel à toutes mes sœurs, que j’encourage vivement à aller se faire dépister. Car un diagnostic précoce peut éviter de nombreuses souffrances et sauver des vies. N’attendez pas ! », a-t-elle conseillé. Poursuivant, Dominique Ouattara a insisté sur le dépistage et le traitement précoce du cancer comme moyen le plus efficace pour lutter contre la maladie. « Aujourd’hui, le cancer du sein peut être traité en Côte d’Ivoire, y compris pour les personnes qui sont le plus dans le besoin. Guérir du cancer du sein est possible, à condition de se faire dépister et traiter suffisamment tôt. Pour que toutes les mesures prises portent davantage de fruits, il faut que toutes nos sœurs se fassent dépister, afin de permettre la découverte précoce des cas de cancer du sein », a-t-elle conseillé.  Dans le cadre des moyens de lutte contre cette maladie, la Première Dame s’est réjouie du lancement par le CNRAO d’une plateforme digitale pour lutter contre cette maladie.

Georges Dagou

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite