Constructions anarchiques : Plusieurs maisons démolies à Port-Bouët

par NORDSUD
51 vues

La Plateforme collaborative de contrôle des constructions (PCCC) a procède depuis le mardi à une opération de libération des voiries et de démolition des constructions anarchiques dans les lotissements dénommés « Abekan Bernard » et  »Djigbo Kamon » dans la commune de Port-Bouët.

Selon un communiqué de la structure dont nous avons reçu copie, cette opération s’appuie sur la Loi n°2019-576 du 26 juin 201 9 instituant Code de la Construction et de l’Habitat en ses articles 25 et 26, qui stipule que «  en l’absence de toute saisine du tribunal, les constructions édifiées sans permis de construire ou en violation de ses prescriptions peuvent faire l’objet de démolition, à la charge du maître d’ouvrage, par le ministère en charge de la Construction et de l’Urbanisme ou par la structure désignée à cet effet, après notification par l’Administration d’une mise en demeure de démolition. L’Administration peut procéder de plein droit à la démolition, à la charge du maître d’ouvrage, de toute construction qui s’est poursuivie après notification d’une mise en demeure d’arrêt des travaux ou de démolition ou en violation des prescriptions de mise en conformité ».

D’après la note, au cours de cette opération qui a débuté dans le lotissement d’ABekan Bernard, les équipes de la PCCC ont été confrontées à l’hostilité de certains occupants illégaux. Mais, malgré cela, l’opération s’est poursuivie.

Notons qu’avant cette opération de démolition et de libération des voiries, la PCCC avait préalablement mené des missions de sensibilisation, d’injonction d’arrêt des travaux, de marquage des murs, de notification de mise en demeure de démolition par voie d’huissier.

Georges Dagou

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite