COP 15: La mise en garde de Ouattara

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 62 vues

48 heures après le sommet des chefs d’Etat qui a abouti à l’Appel d’Abidjan, le président de la République, Alassane Ouattara, a procédé ce mercredi 11 mai, à l’ouverture officielle de la 15ème  Conférence des parties à la Convention des nations unies pour la lutte contre la désertification (COP15). C’était au Sofitel Hôtel Ivoire de Cocody.

«Dans le prolongement de la COP14, la COP 15 doit être celle de l’action, du partenariat et de la solidarité de la communauté internationale avec les populations et les régions en détresse», a signifié Alassane Ouattara. Aujourd’hui, a-t-il dit, le monde et l’Afrique sont en proie à des crises provoquées par la sécheresse. «Ces crises, si nous n’y prenons garde, emmèneront les populations vulnérables à recourir à des pratiques qui pourraient compromettre durablement nos acquis», a prévenu le chef de l’Etat. Des réformes innovantes, inclusives, selon Alassane Ouattara, ont été prises en Côte d’Ivoire, impliquant les acteurs privés. C’est dans ce cadre que l’initiative d’Abidjan a été adoptée lors du sommet des chefs d’Etat. Par ailleurs, au dire du président de la République, les donateurs ont finalement décidé de mobiliser 2,3 milliards de dollars américains (environ 1500 milliards FCFA), pour la mise en œuvre de l’Appel d’Abidjan, au lieu des 1,5 milliard de dollars attendus.

Il faut rappeler que la COP15 regroupe du 9 au 20 mai 2022 à Abidjan, 5000 participants venant de 196 pays autour du thème : «Terres. Vie. Patrimoine : d’un monde précaire vers un avenir prospère».

Raphaël Tanoh

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite