Côte d’Ivoire: Les numéros de téléphone passent de 8 à 10 chiffres en janvier 2021

par NORDSUD
75 vues

Les numéros de téléphone passeront à de 8 à 10 chiffres à partir du 31 janvier 2021.

Le ministre de l’Economie numérique et de la poste a fait mercredi à Abidjan l’état d’avancement des travaux de basculement. 

«A compter de ce dimanche 31 janvier 2021, nos anciens numéros de téléphone passeront à 10 chiffres», a confirmé le ministre Mamadou Sanogo.

«Les numéros de téléphonie mobile débuteront tous par le chiffre «0», identifiant le service mobile. Ainsi, comme par le passé : Tous les numéros Moov actuels seront précédés de l’indicatif 01 ; Ceux de MTN, de l’indicatif 05 ; Ceux de Orange, de l’indicatif 07».

Autrement dit, vous conservez votre numéro en le faisant précéder du préfixe 01, 05 ou 07 selon l’opérateur» signifiait le ministre de la poste et de l’économie numérique.  Il en sera de même pour la téléphonie fixe. «Concernant la téléphonie fixe, les numéros seront identifiés dans le PNN-10 par le chiffre «2».

Et, selon la même logique, il suffira d’ajouter l’indicatif :21 devant les numéros MOOV ; 25 devant les numéros MTN ; 27 devant les numéros Orange» clarifiait le ministre en compagnie du directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications/TIC de Côte d’Ivoire (Artci), Bilé Diéméléou.

Le ministre a expliqué que le plan de numérotation à 8 chiffres était arrivé à saturation et les réseaux de téléphonie mobile n’auraient plus de possibilités de créer de nouveaux numéros de téléphone.

«Sur la base de la capacité en numéros disponibles de 49 millions, et dans une optique de traitement égalitaire, il eut fallu réserver 7 millions pour chacun des opérateurs alors détenteurs d’une licence. Or, selon les derniers chiffres certifiés de l’ARTCI, à la fin du deuxième trimestre de cette année, chacun des opérateurs en activité a un nombre d’abonnés très au-delà de ce chiffres (respectivement 9.230.560 ; 12.954.560; et 14.944.788)».

«Le PNN-10 offre une capacité théorique de 10 milliards de numéros, dont 1 milliard de numéros pour les services de téléphonie mobile et 5 milliards de numéros en réserve. Cela devrait permettre de répondre aux besoins des technologies futures (internet des objets et autres) et garantir une disponibilité pour 50 ans au moins», notifiait le ministre de tutelle. 

Mamadou Sanogo a assuré que toutes les dispositions qui ont été prises en vue de parer à toutes les éventualités de ce basculement sur l’expérience des utilisateurs.

«En tout état de cause, afin d’assurer un passage en douceur et minimiser les désagréments, une assistance vocale ou par SMS leur sera apportée et des applications à télécharger (pour les smartphones) seront disponibles pour modifier automatiquement leurs répertoires», précisait le ministre.

Charles Assagba

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite