La désobéissance civile n’a pas entraîné d’absentéisme au bureau

par NORDSUD
15 vues

Le contexte sanitaire et politique que la Côte d’Ivoire traverse a-t-il entraîné une augmentation du taux d’absentéisme au bureau ? C’est la question que de nombreux Ivoiriens se posent.

 «Non, explique un proche collaborateur du ministre de la Fonction publique. Le constat fait au sein de l’administration publique, c’est que les gens sont présents à leurs postes. Avec la Covid-19, beaucoup ont cru qu’il y a eu un taux important d’absentéisme dû à la désobéissance civile, mais c’est faux. C’étaient juste les mesures barrières». Les doubles vacations, à l’entendre, continuent encore dans certains services. «C’est seulement maintenant qu’on cherche à revenir à la normale», signale-t-il.

Contrôle

Depuis environ 5 ans, poursuit notre source, l’Etat met les bouchées doubles pour constater les présences au bureau.  La dernière opération de masse du genre date de l’année dernière. «Il s’agit de contrôles inopinés. Nous arrivons de façon inattendue pour vérifier qui est à son poste. Et, ce sont les directions régionales de chaque département qui se chargent de cela.  Vous vous présentez lors du contrôle. Si vous n’êtes pas là, votre responsable montre le document qui justifie votre absence. En l’occurrence, c’est votre chef de service. Et lui, son responsable, c’est le sous-directeur», explique-t-il.

Mais, à l’entendre, certains chefs de services ont tendance à couvrir leurs éléments. «Si nous constatons qu’il a menti, il risque des sanctions. Nous avons vu des gens qui étaient en Europe pendant qu’ils touchaient leurs salaires ici, avec la complicité de leurs chefs de services. Qu’est-ce qu’ils gagnent en couvrant leurs subalternes ? Nous l’ignorons pour le moment», ajoute-t-il.

Mais aujourd’hui, dit-il, l’absentéisme au bureau a cessé grâce à la formation des travailleurs et à l’amélioration des conditions de vie.

Calcul du taux d’absentéisme

Le taux d’absentéisme est le quotient du nombre d’heures d’absence par rapport au nombre d’heures théoriques de travail (qui auraient été travaillées sans absence).

Pour calculer le taux d’absentéisme d’un ou plusieurs salariés, il faut donc diviser le nombre de jours ou d’heures d’absence pendant une période par le nombre de jours ou d’heures théoriques pendant cette même période, puis multiplier par 100.

En Côte d’Ivoire, il est toujours difficile de pouvoir quantifier la perte de temps annuelle dans l’Administration publique.

Raphaël Tanoh

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite