L’ANP dévoile son enquête sur les sources d’informations des Ivoiriens

par NORDSUD
32 vues

En Côte d’Ivoire, 75,7% de personnes s’informent à travers la télévision, 73,7% à travers l’internet/la presse écrite digitale, 26,9% à partir de la radio, 20,9% via le bouche-à-oreille et 13,8% par le biais de la presse écrite papier.

Telles sont les conclusions de l’enquête nationale intitulée « Comment les Ivoiriens s’informent ? » diligentée par l’Autorité nationale de la Presse (ANP) du 7 au 15 janvier 2024 dans cinq communes d’Abidjan et 12 villes de l’intérieur.

Présidant la présentation desdits résultats, le jeudi 27 juin 2024 à Abidjan-Plateau, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, a souhaité que « les résultats de cette enquête viennent compléter les études déjà réalisées pour une meilleure prise en compte des problèmes des médias ivoiriens ».

Initiateur de ce sondage, le président de l’ANP, Samba Koné, a expliqué que l’enquête a été menée en raison « du marasme que la presse imprimée vit aujourd’hui ». Car, a-t-il déploré, « une vingtaine de quotidiens et autant d’hebdomadaires ont produit un chiffre d’affaires en vente de 546 millions de FCFA en 2023 contre 6 milliards en 2011 ».

Selon l’enquête, la mévente des journaux est due à l’arrivée de l’internet/smartphone et des réseaux sociaux. Et l’échantillon de 1500 personnes âgées de 18 ans et plus interrogées estime que les journaux sont inféodés aux partis politiques, donc manquent de crédibilité. 

G.D.

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite