Le navire des garde-côtes américain Mohawk à Abidjan

par NORDSUD
20 vues

Le navire des garde-côtes américain, USCGC Mohawk (WMEC 913), est arrivé le 12 août 2022 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, pour une escale.

Selon un communiqué de presse de l’ambassade des Etats-Unis, dont nous avons reçu copie, cette visite témoigne du renforcement des relations de coopération en matière de sécurité entre les États-Unis et la Côte d’Ivoire. Pendant son séjour à Abidjan, souligne-t-on, l’équipage de Mohawk échangera avec les forces navales de Côte d’Ivoire, notamment sur les traitements médicaux, les combats rapprochés et les soins aux blessés, le renseignement sur la contrebande et sa gestion, les démonstrations de visite, de conseil, de fouille et de saisie (VBSS).

«La visite de Mohawk en Côte d’Ivoire démontre notre engagement commun envers la sûreté, la sécurité et la prospérité dans la région», a déclaré Commandant Andrew Pate de l’USCGC Mohawk (WMEC 913). «Nous sommes ravis de découvrir la riche culture d’Abidjan et de participer à une formation conjointe pour renforcer notre interopérabilité et renforcer les intérêts mutuels en matière de sécurité maritime dans le golfe de Guinée».

Le Mohawk est le premier navire américain à se rendre en Côte d’Ivoire en trois ans.  En juillet 2019, l’USNS Carson City (T-EPF 7) a effectué une escale au port où les forces navales partenaires ont embarqué à Carson City pour effectuer des exercices de logistique et d’entretien de petits bateaux, de visite, d’embarquement, de recherche et de saisie (VBSS) et des scénarios d’intervention médicale.

Au cours de la dernière décennie, rappelle le document, les États-Unis ont intensifié leur coopération en matière de sécurité maritime avec des partenaires sur la côte atlantique de l’Afrique afin d’améliorer la connaissance du domaine maritime et la protection de leurs eaux souveraines.

«Nous sommes extrêmement heureux que le garde-côte américain Mohawk est à Abidjan cette semaine dans le cadre de leur patrouille de bonne volonté et de présence dans la région. La visite de Mohawks n’est qu’un exemple de plus des nombreuses façons dont les États-Unis et la Côte d’Ivoire collaborent pour améliorer la sécurité et soutenir le développement économique de la région. Lorsque les mers sont à l’abri des activités illicites – qu’il s’agisse de pêche illégale, de piraterie, de contrebande ou de trafic – le commerce peut prospérer », a déclaré l’Ambassadeur des États-Unis en Côte d’Ivoire, Richard K. Bell.

Les États-Unis et la Côte d’Ivoire partagent une fière histoire de promotion de la paix et de la stabilité dans l’Atlantique Sud. Plus tard ce mois-ci, les forces maritimes de Côte d’Ivoire participeront à l’atelier de planification des opérations maritimes (MOPW) dirigé conjointement par les États-Unis et le Danemark ; lequel qui permet aux officiers de niveau intermédiaire des marines et des garde-côtes africains d’échanger leurs expériences de planification opérationnelle et de planifier des exercices dans le monde réel. En mars, la Côte d’Ivoire a, en outre, participé à l’exercice Obangame Express 2022, le plus grand exercice annuel de sécurité maritime en Afrique de l’Ouest. Ces types d’exercices renforcent les partenariats et permettent aux pays de travailler plus étroitement sur des défis maritimes transnationaux communs.

Les États-Unis partagent un intérêt commun avec les pays partenaires africains pour assurer la sécurité, la sûreté et la liberté de navigation sur les eaux entourant le continent, car ces eaux sont essentielles à la prospérité de l’Afrique et à l’accès aux marchés mondiaux.

Depuis plus de 80 ans, U.S. Naval Forces Europe-U.S. Naval Forces Africa (NAVEUR-NAVAF) a forgé des relations stratégiques avec des alliés et des partenaires en s’appuyant sur une base de valeurs partagées pour préserver la sécurité et la stabilité.  Basée à Naples, en Italie, NAVEUR-NAVAF exploite les forces navales américaines dans les zones de responsabilité du Commandement européen des États-Unis (USEUCOM) et du Commandement américain pour l’Afrique (USAFRICOM). La sixième flotte américaine est affectée en permanence au NAVEUR-NAVAF et emploie des forces maritimes dans tout le spectre des opérations conjointes et navales.

Bakayoko Youssouf

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite