Lutte contre la corruption : vers la protection des lanceurs d’alerte

par NORDSUD
20 vues

En vue de garantir la protection des lanceurs d’alerte dans le cadre de la lutte contre la corruption en Côte d’Ivoire, le président de la Haute autorité pour la bonne gouvernance (Habg), Zoro Bi Ballo Épiphane, a ouvert ce lundi 8 juillet 2024 à Abidjan, un atelier relatif à la mise en place d’un dispositif juridique de protection des lanceurs d’alerte.  Ce mécanisme vise, entre autres, à encourager la transparence, à garantir la sécurité des lanceurs d’alerte et favoriser l’intégrité et l’éthique.

« La protection des lanceurs d’alerte est essentielle pour lutter contre la corruption. Elle encourage les individus à signaler les actes répréhensibles en toute sécurité, sans craindre de représailles. Elle favorise le découragement de la commission des actes de corruption, l’amélioration de la transparence, le renforcement de la confiance du public et l’identification des failles dans les systèmes de contrôle », a expliqué Zoro Bi Ballo Épiphane. Un lanceur d’alerte est toute personne, groupe ou institution qui adresse un signal d’alarme en espérant enclencher un processus de régulation ou de mobilisation collective, après avoir eu connaissance d’un danger, d’un risque ou d’un scandale avéré.

G.D.

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite