Meurtre du commissaire Akoun : un adjudant de police aux arrêts

par NORDSUD
12 vues

L’enquête visant à élucider l’assassinat le 28 octobre 2020 du commissaire de police de 1ère classe Charles Akoun commence à livrer ses secrets. Selon Police secours, l’adjudant de police Blé Hippolyte Groazie en service à Béoumi a été identifié comme étant le principal suspect de l’affaire. Des investigations sur la scène de l’homicide, note cette source proche de la police nationale, auraient permis d’établir que l’arme du crime appartiendrait à ce dernier.

Exploitant toutes les pistes, des échanges téléphoniques entre l’agent de police désormais au centre de tous les soupçons, et les braqueurs au soir du crime, ont été découverts par les enquêteurs.Mieux encore, une étude balistique réalisée au cours des investigations a prouvé son appartenance à l’arme du crime, qui est un pistolet de marque Sig Sauer.


Pour rappel, le commissaire de police de 1ère classe Charles Akoun a été abattu dans la nuit du mardi 27 au mercredi 28 octobre 2020 dans un bar sis à Angré, dans la commune de Cocody, au cours d’une attaque menée par trois bandits.

Charles Assagba

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite