Pétards: Pourquoi la population refuse-t-elle de collaborer?

par NORDSUD
89 vues

Chaque année, c’est le même scénario. Les mises en garde de la police circulent, mais les amateurs de pétards font la fête. Le président de la Fédération ivoirienne les consommateurs le réveil (Ficr) a appelé ce mardi 6 décembre 2022, les populations à collaborer.

« Dès que nous tombons sur un lieu de vente de pétards, nous appelons la police qui intervient aussitôt. C’est ce que la police demande aux populations ivoiriennes : il faut collaborer pour mettre fin à ces pratiques », explique Soumahoro Ben N’Faly.

Dans les magasins, les vendeurs n’osent plus exposer ces marchandises sur leurs stands, mais il suffit d’en demander pour être servi. « La Côte d’Ivoire ne fabrique pas de pétards, mais ils continuent d’entrer sur le territoire national », déplore M. Soumahoro.

Hélas, reconnaît-il, il faudra parvenir à mettre en place un numéro vert au sein de la police pour faciliter les dénonciations.

Ce qui n’est pas encore fait.

Raphaël Tanoh

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite