12 présumés casseurs interpelés à Bonoua et à Sikensi

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 9 vues

12 individus qui faisaient partie des présumés fauteurs de troubles à Bonoua et à Sikensi ont été interpellés par la Gendarmerie nationale des localités susmentionnées. D’après les informations du journal du mardi 20 octobre de la RTI, ces douze badauds auraient obstrué les voies reliant Sikensi à Dabou et à Elibou. Pis, ils auraient saccagé le pare-brises du véhicule des forces de l’ordre qui essayaient d’intervenir pour libérer le chemin.
Ceux pris à Bonoua ont pour leur part, barricadé à l’aide de briques le chemin reliant la ville aux localités de Grand-Bassam et d’Aboisso.
Cinq responsables de ces méfaits ont été interpellés le lundi 19 octobre.
Les chefs d’accusations retenus contre ces quidams sont donc «l’entrave à la libre circulation des biens et des personnes» et «troubles à l’ordre public».
Ils répondront donc de leurs actes devant les autorités compétentes.


Charles assagba

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite