Conseil des ministres: Les jeunes au centre des préoccupations du gouvernement

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 18 vues

Un conseil des ministres s’est tenu ce mercredi 30 novembre 2022 au palais de la présidence au Plateau. Selon Amadou Coulibaly, ministre de la Communication et de l’Economie numérique, porte-parole du gouvernement, le conseil a adopté un projet de loi d’orientation relatif à l’insertion des jeunes dans le tissu socio-professionnel. Il s’agit d’un dispositif institutionnel qui prend en compte les organisations et mouvements de jeunesse de façon à fédérer les différentes actions engagées par le gouvernement et à renforcer leur coordination avec celles émanant de la société civile. L’objectif étant d’amplifier les performances des politiques et stratégies de promotion de l’emploi des jeunes. La nouveauté, c’est l’introduction d’une clause «impact jeunesse» dans l’ensemble des interventions gouvernementales. Déjà porté par sa volonté d’apporter une réponse au chômage des jeunes, le gouvernement a crée en 2015, l’Agence Emploi Jeunes (AEJ), structure chargée de renforcer l’employabilité des jeunes et à assurer une formation professionnelle de qualité. A cela s’ajoutent les Travaux à haute intensité de main-d’œuvre (Thimo), les programmes de développement d’activités génératrices de revenus (AGR) et l’Opération «Agir pour les Jeunes». Le gouvernement envisage d’investir plus de 460 milliards de FCFA, entre 2021 et 2025 pour l’insertion professionnelle des jeunes. Il s’est fixé un objectif de 8 millions d’emplois à créer d’ici à 2030.

Le porte-parole du gouvernement a également évoqué les efforts déployés pour améliorer le cadre de l’éducation de la jeune fille. Un accord de prêt avec la BOAD, portant sur un montant de 30 milliards FCFA, a été signé pour l’éducation et 15 milliards FCFA pour la vidéo-protection. M. Coulibaly a assuré que cet argent financera partiellement la construction et l’équipement de 4 lycées et d’un collège d’excellence avec internat pour jeunes filles. L’objectif étant d’accroître le taux de scolarisation au niveau de l’enseignement secondaire. Les 4 lycées seront construits à Abengourou, Divo, Korhogo et Man, avec une capacité par lycée de 25 salles de classes avec environ 1000 élèves filles dont 800 internes. Le collège d’une capacité d’accueil de 16 classes avec 640 élèves filles dont 400 internes sera construit à Bouna.  Le ministre a indiqué que les 15 milliards FCFA serviront à déployer la vidéo-protection dans 6 villes secondaires notamment Boundiali, Touba, Séguéla, Kong, Jacqueville et Assinie. Et également les villes où se situent les 6 principaux stades de notre pays (à savoir 2 à Abidjan, 1 à Yamoussoukro, 1 à Bouaké, 1 à Korhogo et 1 à San Pedro). Ce projet vise à renforcer la sécurité urbaine dans les localités concernées et plus précisément à protéger les sites sportifs et les aéroports en vue des grands évènements sportifs, à grande affluence.

Le conseil a évoqué la construction de lignes de transport à haute tension et la restructuration des réseaux de distribution électrique, notamment dans les localités d’Adzopé, d’Attakro, de Daoukro et de Sérebou. Cela vise à contribuer à l’accélération de la transition énergétique à travers la diversification des sources d’énergie.

Bakayoko Youssouf       

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite