Daloa: Les imams pour relayer les enjeux du nouveau marché

par NORDSUD
205 vues

Le projet de reconstruction du grand marché de Daloa n’est pas bien compris. Les premiers bénéficiaires que sont les commerçants ont manifesté bruyamment récemment devant les locaux de la mairie. Le premier magistrat de la cité des Antilopes fait depuis preuve de pédagogie pour leur expliquer les enjeux de cette réalisation.

Gbeuly Stéphane Auguste a rencontré ce mercredi 9 décembre 2020 les guides religieux musulmans de la ville pour qu’ils soient ensuite les relais des explications et détails fournis.

Cette grande rencontre qui s’est tenue à la résidence de l’imam El Hadj Abass Diaby, Président régional du COSIM, du Haut-Sassandra et imam central de la grande mosquée de Daloa, qui avait à ses côtés ses pairs des autres lieux de prières de la ville.

Le maire de Daloa a éclairé la lanterne des hommes de Dieu qui avaient été informés que le maire veut casser contre la volonté des commerçants exerçants sur les lieux.  

Il leur a expliqué que le projet de construction du grand marché est une action de développement que le conseil municipal a inscrit à son programme, pour permettre aux commerçants d’exercer dans de meilleures conditions en les dotant d’un cadre approprié.

Gbeuly Stéphane Auguste a tenu à rappeler à ses interlocuteurs que le conseil municipal a adopté le projet depuis le 18 février 2020 dernier. C’était au cours de sa première session ordinaire de l’année 2020. Au cours de cette même réunion, le conseil a adopté les projets de construction de l’hôtel de ville et de la gare routière de la ville.

«La réalisation du projet qui devait commencer en août dernier a été retardé à ma demande personnelle pour permettre aux commerçants de bénéficier des trois derniers mois de l’année qui est une période de traite pour eux. Ainsi, le début des travaux a-t-il été fixé au 1er mars 2021, pour une durée de 6 mois. Cela permettra aux commerçants de regagner leur marché avant la fin de l’année 2021», a-t-il expliqué.

Toutes ses explications détaillées ont permis à la bonne compréhension des guides religieux auxquels il était parvenu plusieurs fausses informations ayant favorisé l’intoxication dans la population.

L’Imam Diaby et ses pairs, mieux informés désormais, ont salué ces projets de développement dont Daloa avait vraiment besoin, avant de promettre être les relais du maire et du conseil municipal dans la communauté.

Bayo Fatim à Daloa

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite