Dominique Ouattara lance les activités pour la protection de l’enfance  

par NORDSUD
34 vues

La Première Dame, Dominique Ouattara, a présidé la cérémonie de lancement des activités du Partenariat pour la Protection de l’Enfance (CPC), ce jeudi 21 septembre 2023, à son cabinet à Cocody. L’occasion pour la Présidente du Comité national de surveillance des actions de lutte contre la traite, l’exploitation et le travail des enfants (CNS), de revenir sur les efforts en faveurs de la protection des enfants en Côte d’Ivoire.

« (…) Depuis plusieurs années, nous luttons avec acharnement contre la traite, l’exploitation et le travail des enfants à l’intérieur de nos frontières, pour l’éradication de ce phénomène », a souligné la Première Dame, évoquant les actions du gouvernement en faveur de ce phénomène. « Le 7 décembre 2022, nous avons signé dans cette même salle, le partenariat pour la protection de l’enfance (CPC), entre les Etats-Unis d’Amérique et la Côte d’Ivoire. Aujourd’hui, je me réjouis du lancement de la phase opérationnelle de cet accord, qui permettra à la Côte d’Ivoire d’intensifier ses efforts dans le domaine de la lutte contre la traite des êtres humains, en particulier en ce qui concerne les enfants et les jeunes filles, grâce au financement du Gouvernement américain », a fait savoir Dominique Ouattara, en présence de S.EMME. Jessica Davis Ba, Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique en Côte d’Ivoire.

Selon elle, grâce à la mise en œuvre de ces dispositions légales et règlementaires, de 2012 à ce jour, ce sont plus de 200 000 enfants vulnérables et victimes de traite et d’exploitation qui ont pu être secourus et plus de 1 000 trafiquants d’enfants qui ont été interpellés, traduits devant les tribunaux et jugés.

« En dehors de la répression des trafiquants, la protection et la prise en charge des enfants victimes de traite constitue une action prioritaire de nos comités. 

C’est pour cette raison que la Fondation Children of Africa a construit trois centres d’accueil à Soubré à l’ouest de la Côte d’Ivoire, Ferkéssédougou au Nord et Bouaké au centre, afin de recueillir les enfants victimes de traite et en détresse, pour leur apporter le soutien, l’encadrement et les soins dont ils sont besoin pour se resocialiser », a ajouté la Première Dame, tout en reconnaissant que beaucoup d’efforts restent encore à fournir. « C’est pourquoi je voudrais saluer aujourd’hui, la mise en œuvre de ce partenariat qui marque le début d’une coopération efficace en faveur de la protection de nos enfants, entre les Etats-Unis d’Amérique et la Côte d’Ivoire. Je me réjouis également de l’étude qui sera menée dans les semaines à venir par l’Université de Massachussetts Lowell, et qui nous permettra d’avoir un meilleur profil de la traite des êtres humains sur notre territoire, afin de nous permettre de pouvoir adresser une réponse appropriée », a souligné la présidente de Children of Africa

Georges Dagou.

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite