Education: La Cosefci pour un dialogue direct

par NORDSUD
23 vues

La Coalition des syndicats du secteur éducation/formation de Côte d’Ivoire (Cosefci) a appelé ce mercredi le gouvernement à reprendre le dialogue avec les enseignants.

Au cours d’un conférence de presse animée à son siège, à Yopougon, le porte-parole de la Cosefci, Bertoni Kouamé a exhorté le «gouvernement à franchir le dernier pallier des discussions et à reverser tous les salaires illégalement retenus afin d’éviter à l’école d’autres fermetures».

Selon Bertoni Kouamé, la Cosefci cherche à renouer le dialogue depuis plusieurs mois avec la Primature. Il a demandé au Premier ministre, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko de se pencher sur leurs différents points de revendications.

 Il s’agit de la revalorisation de l’indemnité de logement ; la suppression des cours de mercredi au primaire ; le relèvement au double de toutes les primes liées aux examens scolaires, la mise en place des intendances intégrées aux centres d’examens et la rémunération de la surveillance ; le paiement de 500.000 F à chaque enseignant ex-contractuel au titre de leurs émoluments non payés de janvier à mai 2014 puis l’intégration à la Fonction Publique du résiduel des radiés en 2014 pour fait de grève ; la suppression de l’emploi d’instituteur adjoint(IA).

«C’est donc à juste titre que la Cosefci effectuera, une tournée nationale d’informations et de remobilisation dans les établissements du préscolaire, du primaire du secondaire général et technique», a annoncé le porte-parole de la Cosefci.

Raphaël Tanoh

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite