Elections locales : Les bons et les mauvais perdants

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 138 vues

On compte sur les doigts d’une main les candidats qui ont pris la peine de féliciter leurs adversaires, après la défaite aux élections locales ? Par contre, ils sont nombreux à monter au créneau pour crier à la fraude massive. Outre Koubli et Sanhala, où la Commission électorale indépendante (CEI) a signalé des troubles, le vote s’est pourtant bien déroulé sur l’ensemble du territoire national. Alors, qu’est-ce qui motive toutes ces contestations? Le syndrome du mauvais perdant ?  À Yopougon, le candidat du Parti des peuples africains de Côte d’Ivoire (PPA-CI) et celui du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), ont vite fait de crier au loup, dans les heures qui ont suivi la proclamation des résultats dans cette commune. « Cartes d’électeurs distribuées à des non ayant-droits », justifient entre autres, les plaignants. Après sa défaite dans le Cavaly, Hubert Oulaye, candidat du PPA-CI et du Pdci, a appelé les partis politiques de l’opposition à exiger l’audit du fichier de la liste électorale ivoirienne, tout en dénonçant une « fraude massive » opérée lors du scrutin.

 

Deuxième défaite

 

 À Abengourou, le candidat du Pdci aux régionales a lui aussi contesté les résultats qui, dit-il, « ne reflètent pas la réalité ». Le Plateau n’est pas en reste. Suite à sa deuxième défaite consécutive face au même candidat, Fabrice Sawegnon (Rhdp) refuse de reconnaître les résultats du scrutin. Il cite également des irrégularités. Idem à Lakota où Inza Fofana, le candidat du parti au pouvoir rejette « avec fermeté », le verdict des urnes, évoquant notamment des badauds recrutés par son adversaire pour investir les bureaux de vote. À Madinani, on a même eu droit à des manifestations de la part du candidat vaincu. Et que dire de Cocody ? Eric Taba (Rhdp), compte saisir la CEI après la victoire du Jean-Marc Yacé. Alors que les locaux du Pdci ont été perquisitionnés ce mercredi par la gendarmerie, on s’interroge sur la tournure que les choses pourraient prendre dans ce quartier chic d’Abidjan.

Cependant, c’est dans cette même commune qu’on a assisté à l’un des rares cas de satisfecit, lorsque la candidate battue, Yasmina Ouégnin, a reconnu sa défaite et félicité son adversaire. Elle n’est pas la seule. Stéphane Kipré aussi dit bravo au candidat du Rhdp élu, Touré Mamadou, pour sa brillante victoire à la présidence du conseil régional dans le Haut- Sassandra. Pareil pour Koné Katinan, à Port-Bouët, où il a été battu par Emmou Sylvestre (Pdci)… Cette maturité politique recherchée par le Coulibaly-Kuibiert, le président de la CEI, n’est peut-être pas encore totale, mais elle commence à germer dans les esprits. Il n’y a jamais de perdants aux élections, seulement des gens qui gagnent en expérience, avait dit Coulibaly-Kuibiert lundi dernier. Heureusement que ces mots ont trouvé écho auprès de certains…

Georges Dagou

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite