Emploi-jeunes: Un vaste programme de stage et de reconversion lancé

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 50 vues

Le Premier ministre a procédé, le lundi 24 octobre 2022 à Abidjan-Treichville, au lancement du Programme national de stage, d’apprentissage et de reconversion 2022-2023 pour lequel 30 661 opportunités sont déjà mobilisées.  »La mise en place de ce programme stratégique vise à faciliter l’insertion de nos étudiants, non seulement vers les entreprises du secteur privé, mais aussi dans les administrations publiques, parapubliques et les entreprises individuelles. Il nous faut agir pour améliorer la politique de stage et d’apprentissage destinée à fluidifier leur insertion professionnelle », a fait savoir Patrick Achi.

Selon le chef du gouvernement, l’État s’appesantira particulièrement sur un certain nombre de nos jeunes qui ne sont ni en emploi ni en éducation ni en formation, et dont le volume est important et qui, pourtant, devront trouver leur place dans la société.  »Nous établirons des classes passerelles de rattrapage scolaire dans tous les établissements scolaires éligibles. Nous construisons et construirons au sein des lycées et collèges identifiés des classes spéciales d’apprentissage de métiers ne demandant pas nécessairement de grands équipements d’apprentissage, afin d’absorber les jeunes en formation entre le CAP et le BEP, à savoir plusieurs centaines de milliers d’élèves sur la décennie à venir. Nous doterons toutes les capitales régionales en centres de formation professionnelle pour l’agriculture, la pêche, l’élevage, le textile, l’habitat, la santé, la construction, le tourisme et le digital pour intégrer des centaines de milliers de jeunes. Nous développerons enfin un programme extensible de formation de niveau supérieur pour le métier d’enseignant à destination des centres de formation professionnelle en synergie avec le secteur privé », a annoncé M. Achi.

Il a saisi l’occasion pour lancer un vibrant appel aux entreprises du secteur privé à recruter plus de jeunes diplômés stagiaires.  »Chaque diplômé a un talent qu’il ignore, mais que seule l’entreprise peut révéler  », a indiqué le chef du gouvernement. Il a remercié les entreprises pour ce qu’elles ont déjà fait et pour ce qu’elles feront pour ces jeunes qui seront les acteurs du développement de la Côte d’Ivoire.

Aux entreprises publiques, Patrick Achi a dit que  »le recrutement des jeunes stagiaires n’est pas une option, mais une obligation  ». Il a également invité les jeunes diplômés au travail pour se donner le maximum de chances d’être recrutés en entreprise.  »Le travail ne trahit jamais. Travaillez davantage. Apprenez toujours plus que ce qu’on vous demande car ces stages sont importants. Ne doutez jamais de vous  », les a-t-il exhortés.

Il a rappelé que la jeunesse représente l’avenir de la Côte d’Ivoire et le potentiel de ce pays.  »Former la jeunesse, c’est préparer les générations futures. Pour la Vision 2030 du Président de la République, il faut trouver un emploi pour la jeunesse ou la conduire à entrepreneuriat. La priorité demeure la jeunesse. C’est dans le partenariat d’intelligences, d’engagement et de foi en notre pays qu’alliés, entreprises et État, jeunesse, nous réussirons ensemble le pari de ce rêve partagé avec le Président de la République, celle d’une Côte d’Ivoire solidaire  », a conclu Patrick Achi.

Selon le ministre de la Promotion de la jeunesse, de l’Insertion professionnelle et du Service civique, Mamadou Touré, ces 30 661 opportunités se répartissent comme suit : 19 836 opportunités de stages-école, soit 4 959 stages tous les trimestres sur les douze prochains mois, 6 160 opportunités de stages pré-emploi ou stages de qualification sur les douze prochains mois, 3 145 opportunités d’apprentissages et 1 520 opportunités de formations de requalification et de reconversion.

Pour cette année académique 2022-2023, ce sont plus de 12 000 diplômés de la formation professionnelle et 26 832 jeunes déclarés admissibles au Brevet de technicien supérieur (BTS), à qui il va falloir trouver sur les douze mois à venir des opportunités de stages pour améliorer leur employabilité ou valider leurs diplômes, a annoncé le ministre Mamadou Touré.

Bakayoko Youssouf

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite