Fête du travail: Achi fait le point de la situation

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 40 vues

Le bilan des acquis de la trêve sociale et une annonce forte en faveur des travailleurs. Sacrifiant à la traditionnelle cérémonie de commémoration de la fête du travail, le Premier ministre ivoirien était au pupitre, ce 1er mai 2023 dans les locaux de la primature au Plateau, face aux syndicats des travailleurs et des membres du gouvernement. Lors de son allocution, Patrick Achi a égrené le chapelet des acquis qui ont résulté des discussions entre le gouvernement et les centrales syndicales des travailleurs ivoiriens.

À cet effet, le chef du gouvernement a particulièrement mis l’accent sur la reconduction de la trêve sociale. «Par cette trêve renouvelée, vous avez donc, une fois de plus, fait montre de votre patriotisme (…) Vous devez en être fiers (…) Plus spécifiquement, les acquis de la trêve se sont traduits par des avantages en faveur des agents du secteur public comme aux salariés du secteur privé, salués par tous et considérés, à ce jour, comme inédits», s’est félicité Patrick Achi. Un climat social apaisé qui, au dire du Premier ministre, aura été la clé de voute des progrès économiques réalisés par la Côte d’Ivoire avec une croissance économique de 6,7% en 2022 en dépit des répercussions de la pandémie de la Covid-19, de la crise multiforme consécutive au conflit russo-ukrainien, et une inflation mondiale.

Au tableau des nouveaux bénéfices qui seront engrangés par les travailleurs, le chef du gouvernement a fait une annonce phare. « Concernant la revalorisation des salaires minima catégoriels conventionnels qui viennent subséquemment après que le Smig a été arrêté, j’ai le plaisir de vous annoncer que les discussions ont abouti à un accord d’augmentation de 9 à 18% pour les différents secteurs d’activité» avec notamment trois nouveaux secteurs d’activités dorénavant pris en compte, notamment les secteurs des mines et arrières, éducation/formation/enseignement confessionnel et éducation/formation/enseignement privé laïc.

Patrick Achi n’a pas omis de mentionner la revalorisation des pensions des retraités, les mesures de subvention de la farine boulangère et du carburant et l’augmentation du Smig passé de 60 à 75.000 francs CFA. Des preuves palpables, selon l’orateur, des efforts gouvernementaux en vue de la préservation du pouvoir d’achat des travailleurs et de l’amélioration de leurs conditions de vie.

Charles Assagba

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite