Forces d’opérations spéciales: Ivoiriens et américains s’entraînent ensemble

par NORDSUD
130 vues

Une équipe de soldats du Commandement des Opérations Spéciales des États-Unis pour l’Afrique a conclu une formation d’échange combiné conjoint (JCET) de sept semaines à Abidjan.

Selon un communiqué de presse dont nous avons reçu copie, l’équipe américaine s’est entrainée avec des éléments des forces spéciales ivoiriennes pour améliorer les capacités opérationnelles et tactiques de prévention, de réponse et d’arrêt de l’extrémisme violent.

Le document souligne que les JCET renforcent les relations des États-Unis avec les pays partenaires en améliorant la préparation et l’interopérabilité conjointes et alliées.

« Aucune nation ne peut résoudre seule le défi de l’extrémisme violent », a déclaré le Contre-Amiral Jamie Sands, Commandant du Commandement des Opérations Spéciales des États-Unis en Afrique. « Nous apprécions la formation aux côtés de nos partenaires ivoiriens ; les deux parties apprennent l’une de l’autre ».

« L’extrémisme violent au Sahel menace les pays situés le long de la côte ouest africaine », a indiqué l’Ambassadeur des États-Unis en Côte d’Ivoire, Richard Bell. « Les États-Unis partagent la conviction des autorités ivoiriennes que la solution est de renforcer les liens entre l’État et la population, et que le meilleur moyen d’y parvenir passe par le renforcement de la démocratisation, du respect des libertés individuelles et du professionnalisme des services de sécurité ».

Toujours d’après le communiqué de presse, le JCET récemment organisé est l’une des nombreuses activités conçues pour renforcer les relations de sécurité américano-ivoiriennes et améliorer la sécurité nationale et régionale.

Rappelons que la Côte d’Ivoire a accueilli Flintlock 2022, le plus grand exercice d’entraînement annuel des forces d’opérations spéciales du U.S. Africa Command, et sera un partenaire clé de Flintlock 2023. En avril, les États-Unis ont annoncé une stratégie américaine de dix ans pour prévenir les conflits et promouvoir la stabilité, un cadre de partenariat avec la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Ghana, la Guinée et le Togo sur une approche régionale intégrée pour prévenir les conflits, promouvoir la résilience et la stabilité et faire progresser le développement économique.

Bakayoko Youssouf

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite