Les 46 soldats ivoiriens accueillis en héros nationaux par Ouattara

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 65 vues

La joie du président de la République était palpable cette nuit du samedi 7 janvier 2023. Malgré l’heure tardive, Alassane Outtara a tenu à accueillir les 46 soldats ivoiriens pris en otage à Bamako, à leur descente d’avion à l’aéroport International Félix Houphouët Boigny de Port-Bouët. La République a veillé pour réserver un accueil triomphant à ses soldats héroïques. Alassane Ouattara avait à ses côtés le Vice-président de la République, Tiémoko Meyliet Koné, le Premier ministre, Patrick Achi, le Président de l’Assemblée nationale, Adama Bictogo, des membres du gouvernement ainsi que la haute hiérarchie militaire.
Les 49 militaires ivoiriens, partis pour aider le Mali à retrouver la paix, avaient été arrêtés le 10 juillet 2022 à l’aéroport de Bamako au motif fallacieux qu’ils seraient des mercenaires. Lors d’un procès expéditif de deux jours, ils avaient été condamnés par la justice malienne à vingt ans de réclusion criminelle le 30 décembre 2022. Même les 3 soldates pourtant libérées par la junte malienne pour raison humanitaire ont été condamnées par contumace à la peine de mort. Ils ont finalement regagné Abidjan, ce samedi 7 janvier 2023, après leur libération la veille.

Pour Abidjan, ces soldats n’ont rien à se reprocher. Ces 49 militaires ivoiriens constituaient le 8e contingent d’Éléments de Soutien Nationaux (NSE). Ils remplaçaient le 7e contingent dont les éléments étaient rentrés en Côte d’Ivoire le 10 juillet 2022, après une mission de six mois à Bamako. C’est pourquoi le Président Alassane Ouattara a salué leur courage, leur résilience et leur patriotisme. Ils sont tous descendus avec de petits drapeaux de l’avion militaire ivoirien qui les a ramenés de Bamako, après un détour à Lomé, pour remercier le médiateur Faure Gnassingbé, le Président togolais. « Je garderai ce drapeau, en souvenir de votre courage et de votre patriotisme », a souligné le chef suprême  des armées à l’entame de son discours, emprunt d’émotion. Le chef de l’Etat donc rassuré les soldats sur le fait qu’ils n’ont rien à se reprocher, parce qu’ils étaient allés au Mali dans le cadre d’une mission officielle. « Merci d’avoir fait honneur au drapeau », a indiqué le chef de l’Etat. Les 3 soldates se sont jointes à leurs frères d’armes.

Alassane Ouattara s’est félicité du choix de la voie diplomatique pour mettre fin à une « terrible incompréhension ». « La diplomatie a payé. Nous avons préféré cela. Nous avons estimé qu’avec un pays frère, il n’y a pas autre issue que celle-là. Quelles que soient les incompréhensions, les frères arrivent toujours à se comprendre et à se retrouver », a expliqué le chef de l’Etat.

Il a réitéré sa gratitude et celle du peuple ivoirien, au Président Faure Gnassingbé qui a assuré la médiation dans cette crise. « Je salue le Président Faure Essozimna Gnassingbé qui s’est totalement dévoué pour que nos enfants soient de retour au pays », a indiqué M. Ouattara. Le numéro un ivoirien a eu également des mots de remerciements à l’endroit du Président de la Guinée Bissau, Umaro Sissoco Embaló, président en exercice de la Cedeao, du Secrétaire général de l’ONU, António Guterres et des chefs religieux musulmans Maliens qui se sont tous impliqués dans la résolution de cette crise montée de toutes pièces par les responsables de la transition malienne.

Le chef de l’Etat a, pour terminer, a réaffirmé l’engagement de la Côte d’Ivoire à toujours défendre chacun de ses fils et chacune de ses filles, quelles que soient les difficultés.

Notons qu’avant le chef de l’Etat, le ministre d’Etat, ministre de la Défense, Téné Birahima Ouattara, est intervenu pour exprimer sa gratitude au Président Alassane Ouattara et sa joie pour cette libération.

Intervenant au nom des 49, le lieutenant Kouassi Adams a dit la joie des soldats de retrouver la mère patrie et leur reconnaissance au Président de la République qui a œuvré à l’aboutissement d’une issue heureuse.
« Nous sommes très heureux et soulagés de retrouver la mère patrie. Je voudrais remercier toutes les autorités ivoiriennes avec à leur tête le Président de la République, chef suprême des armées », s’est-il exprimé.

Bakayoko Youssouf

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite