Malgré les pressions du FPI-GOR: Pourquoi Gbagbo ne rentrera pas en mars 2021

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 78 vues

Les partisans de Laurent Gbagbo y croient. Ils poussent espérant mettre le régime Rhdp sous pression. Ils se sont réunis ce mercredi 24 février à Abidjan pour avancer une date pour le retour en Côte d’Ivoire de leur champion: Mi-mars 2021. Un comité d’accueil a même été mis en place. A cette occasion, Assoa Adou a lancé ceci:

«Son excellence le Président Laurent Gbagbo me charge de vous dire qu’il sera à Abidjan au plus tard le 15 mars 2021… Soyez tous mobilisés». Mais cela reste un simple effet d’annonce. Comme le 4 décembre 2020 quand un communiqué publié au nom de Laurent Gbagbo par son avocate et porte-parole Habiba Touré annonçait déjà son retour.

Laurent Gbagbo ne rentrera pas le 15 mars sur Abidjan. Pour plusieurs raisons évidentes.

D’abord parce que la Cour pénale internationale (CPI) devant laquelle il comparaît depuis le 5 décembre 2011 à la Haye aux Pays-Bas pour crimes contre l’humanité n’a pas totalement vidé son contentieux.

La procureure sortante de la CPI, Fatou Bensouda, a contesté, le 16 septembre 2019, l’acquittement prononcé le 15 janvier en faveur de Laurent Gbagbo, et de son co-accusé, Charles Blé Goudé. Elle demande l’annulation de la décision et la relance du procès, dénonçant des vices de procédure.

D’ailleurs dans une décision publiée ce mardi 23 février 2021, la présidence de la CPI informe qu’elle accorde une prorogation de mandat aux juges dans cette affaire, jusqu’au 31 mars 2021, pour clôturer le recours en appel contre cet acquittement.

Il est donc évident que le délai de la mi-mars annoncé mercredi par Assoa Adou ne peut pas être tenu.

Ensuite, sur un plan de politique interne, le régime ivoirien est sur sa ligne : Un passeport ordinaire et un passeport diplomatique ont été remis à Laurent Gbagbo chez lui, à Bruxelles, où il réside depuis son acquittement le 4 décembre 2020. Dans un souci d’amorce de la décrispation. Un dialogue politique s’est ouvert sous la conduite du Premier ministre Hamed Bakayoko. Sur ce dossier précisément, sa feuille de route ne consiste pas à fixer une date de retour de l’ancien chef de l’Etat. Mais il s’agit d’en regarder tous les contours.

Et les contours sont multi-faces. Il y a un problème de justice interne. Laurent Gbagbo est poursuivi et condamné en Côte d’Ivoire pour l’affaire du braquage de l’agence nationale de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) pendant la crise post-électorale de 2010. Il a été condamné à 20 ans de prison ferme et 329 milliards de francs CFA d’amende. «A moins d’une grâce présidentielle négociée au nom de la cohésion sociale, après avoir apaisé les nombreuses victimes, un retour de Gbagbo dans ces conditions le mènerait tout droit à la case prison», assurent des sources proches de la présidence ivoirienne.

Le retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire est absolument subordonné à un concordat politique avec les autorités ivoiriennes et donc à un feu vert du Président Alassane Ouattara.

Enfin, la prise en compte des victimes. Laurent Gbagbo a certes été acquitté par la justice internationale. Mais il est pleinement coupable devant le tribunal de l’histoire politique récente de notre pays, rouge du sang de trois mille victimes innocentes à l’issue des crises postélectorales successives. Dans l’esprit du gouvernement et du Président Alassane Ouattara, un retour éventuel de Laurent Gbagbo ne peut pas s’ordonner au mépris de la douleur des victimes. Un travail de médiation sociale préparatoire est donc absolument nécessaire. Et le Président de la République compte s’impliquer et prendre personnellement en charge ce volet.

Au final, selon un observateur averti proche du palais d’Abidjan, le retour de Laurent Gbagbo n’est pas envisageable avant deux bonnes années. Les frontistes GOR (ndlr : Gbagbo Ou Rien) apprécieront.

Bakayoko Youssouf

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite