PDCI : après les obsèques de Bédié, les vraies questions  

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 43 vues

Les obsèques de l’ancien Président de la République, Henri Konan Bédié, ont démarré ce dimanche avec la présentation de condoléances à la résidence (Cocody Ambassade). Depuis, les partis politiques n’ont pas cessé de se succéder au domicile familial. Jusqu’au 1er juin, date de fin des cérémonies, avec l’inhumation du « vieux », les partis politiques s’évertueront à observer une petite trêve sur la scène nationale, afin d’accompagner honorablement la mémoire du Sphinx de Daoukro.  Moment de recueillement donc pour le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci-RDA), qui semble être celui qui donne le ton de la prochaine présidentielle, depuis le décès de Bédié.

surfé

Mais, une fois Henri Konan Bédié sous terre, nul doute que les choses sérieuses vont commencer. Tidjane Thiam qui a surfé jusque-là sur son élection et le renouveau tant prôné, devra maintenant aller à la conquête des « zones hostiles », la grande partie du bastion du Pdci étant aux mains du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), qui n’a pas l’intension de céder une miette de son territoire. La grosse machine du Rhdp qui a déjà le Nord, l’Ouest et une grande partie du Centre et de l’Est, semble tout bonnement indéboulonnable. Thiam devra donc montrer son plan pour inverser la tendance, s’il en a bien un. Ensuite, pour l’ex-Dirigeant du Crédit Suisse, il faudra définitivement prendre position sur le cas Laurent Gbagbo. Gbagbo ayant déclaré sa candidature pour la prochaine présidentielle, malgré son inéligibilité, il compte sur l’aide du Pdci pour porter un projet de loi d’amnistie qui pourrait lui permettre d’être présidentiable. Que fera le Pdci ? Autant de questions dont on attend des réponses claires.

Georges Dagou

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite