Présidence : Pourquoi Macron a-t-il mandaté son envoyé personnel vers Ouattara ?

par NORDSUD
41 vues

Aboutir à un nouveau partenariat militaire entre la Côte d’Ivoire et la France. Tel aura été le point phare des échanges entre le numéro un ivoirien, Alassane Ouattara et Jean Marie Bockel, « envoyé personnel » du patron de l’Elysée, Emmanuel Macron, ce mercredi, au palais de la présidence de la République ivoirienne.  Dans la droite ligne de la lettre de mission qui lui a été attribuée depuis sa nomination le 6 février dernier, en l’occurrence, mener les discussions avec les pays accueillants les bases françaises (Côte d’Ivoire, Sénégal, Gabon et Tchad) sur le mode opératoire de réduction drastique des troupes hexagonales en Afrique, l’émissaire de la France a fait sa première escale en Afrique sur les bords de la lagune Ebrié. Par ailleurs, lestâches assignées à l’envoyé personnel d’Emmanuel Macron incluent également l’explication des raisons et des modalités pratiques de ce changement de paradigme dans le partenariat militaire entre la France et les pays concernés.  C’est à cet effet que Jean Marie Bockel,« a évoqué avec le Président Alassane Ouattara, les perspectives d’évolution du partenariat militaire et sécuritaire entre la Côte d’Ivoire et la France ». L’hôte n’a pas manqué de réitérer « la nécessité de poursuivre les échanges et le dialogue avec les Autorités ivoiriennes sur les enjeux militaires et sécuritaires pour aboutir à un accord sur un nouveau partenariat militaire et sécuritaire entre la Côte d’Ivoire et la France », précise la circulaire de la présidence ivoirienne.L’autre pan du cahier de charge de l’envoyé spécial de Paris, est de porter une oreille attentive aux besoins des pays concernés en matière de formation, de coopération et d’équipement. Une case qui aura été cochée lors du rendez-vous.  Ainsi, à en croire le communiqué d’Abidjan, « les perspectives de renforcement de la force militaire souveraine de la Côte d’Ivoire » ont été abordées. Au sujet de la grande muette ivoirienne, représentée lors des échanges par la présence du Ministre de la défense Téné Birahima Ouattara, Jean-Marie Bockel a adressé des dithyrambes. Il a en effet salué‘’ la montée en puissance à la fois quantitative et qualitative des Forces de Défense et de Sécurité de Côte d’Ivoire’’.

Charles Assagba

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite