Riz, sucre, etc.: Les consommateurs donnent un ultimatum de 48h pour revenir aux prix plafonnés

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 447 vues

La Coalition nationale des organisations de consommateurs de Côte d’Ivoire (Cnoc-CI) est sortie du bois sacré. La structure vient de lancer un ultimatum de 48h à compter du lundi 11 septembre 2023, pour un retour aux prix plafonnés par l’Etat, concernant le riz. « Faute de quoi nous procéderons à l’arrêt de la commercialisation du riz sur l’ensemble du territoire national par des moyens légaux », a indiqué Soumahoro Ben N’Faly, dans une déclaration dont nous avons reçu copie. Réunis le samedi 9 septembre en conseil d’administration élargi à la commission chargée des prix et l’approvisionnement, le Cnoc-CI dit avoir fait le constat de la « flambée sauvage des prix de différentes qualités du riz sans aucune information ; de la pénurie du sucre sur le marché ».

La Cnoc-CI souligne aussi le non-respect du prix du gaz butane subventionné par l’Etat. « Nous demandons le retour du sucre sur le marché et le respect du prix plafonné. Les intérêts de deux entreprises ne peuvent pas être au-dessus des 25 millions de consommateurs. Nous demandons également l’approvisionnement du marché en gaz butane et le respect des prix, faute de quoi nous allons organiser une opération pour le respect des prix et dénoncer les parrains de cette mafia. Chers consommateurs nous avons toujours adopté la discrétion du dialogue mais lorsque les retombées de ce dialogue ne sont pas au profit des consommateurs, nous sommes obligés de tirer sur la sonnette d’alarme », a conclu Soumahoro Ben N’Faly.

Georges Dagou

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite