Transformation de l’anacarde: Une usine de 20 milliards FCFA à Boundiali

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 36 vues

La filière anacarde met le turbo. Le groupe Emirati «Al Sayegh» va s’installer dans la région de la Bagoué en investissant 20 milliards de Fcfa dans la transformation de l’anacarde. Ce fonds servira à construire un complexe agro-industriel pour faire de Boundiali le pôle économique de la région. C’est un projet porté par la ministre Koné Mariétou, maire de la commune de Boundiali, qui a annoncé récemment la bonne nouvelle aux populations. Ce complexe sera bâti sur une superficie de 10 hectares. La Côte est le premier producteur mondial d’anacarde et ne transforme que 15% à 20% de sa production.

La récolte de noix de cajou a atteint un niveau historique en 2021. Selon Kobenan Kouassi Adjoumani, ministre de l’Agriculture et du Développement rural, la production du fruit à coque s’est élevée à environ 1 million de tonnes durant cette campagne. Confortant ainsi sa place de premier pays producteur au monde. Cette filière anacarde enchaîne les records et consolide la place du pays dans l’approvisionnement mondial de la matière première. Ce volume record est en hausse de 18 % par rapport au résultat enregistré lors de l’exercice précédent qui faisait 848 000 tonnes. Avec cette performance, la Côte d’Ivoire produit près de la moitié de l’offre ouest-africaine estimée à 2,2 millions de tonnes cette année. Le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, a indiqué qu’en plus de cette dynamique de production, il y a la progression dans la transformation avec 136 000 tonnes de noix de cajou brutes à cette étape de l’année, soit déjà plus que la totalité du stock traité en 2020 (103 000 tonnes). «L’Etat de Côte d’Ivoire octroie une subvention d’un montant de 16 milliards de Fcfa à la filière. Avec l’apparition de la Covid-19, ce sont plus de neuf milliards Fcfa qui ont été octroyés aux industriels du secteur pour soutenir la transformation», indique le ministre de l’Agriculture.

Rappelons que cette filière anacarde enregistre environ 400 000 producteurs. Elle représente la 3ème source de devises du secteur agricole derrière le cacao et le caoutchouc naturel.

Ahmed Coulibaly

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite