Cajou: 1,9 milliard F CFA pour 115 unités de décorticage dans le Hambol

par NORDSUD
197 vues

La région du Hambol produit annuellement, selon Kalhil Konaté, Président du conseil régional, un peu plus de 88.000 tonnes de noix de cajou brutes.  Malheureusement, moins de 10% de cette production est transformée sur place. Pour faire face à cette difficulté, le Conseil régional du Hambol a initié à travers la création de la société de développement du Hambol (SDH) l’installation de kits de décorticage de la noix de cajou pour un coût global de 1,9 milliard de francs Cfa.

Le dimanche 27 décembre 2020, Kalhil Konaté a procédé à l’inauguration de l’unité de décorticage d’anacarde de Fronan.

Touré Kignelman Bernard, superviseur et directeur du projet, indique que 115 kits de décorticage de la noix de cajou verront le jour dans la région.

Chaque unité emploiera à plein temps 150 personnes.

A terme, plus de 1500 emplois directs seront générés pour la transformation de l’anacarde dans le cadre de ce projet.

La localité de Fronan bénéficie de 15 kits employant à terme plus de 150 personnes rémunérées mensuellement à plus de 87.500 francs.

Pour Kahlil Konaté, l’ouverture de ces unités de décorticage vise à initier une première transformation pour donner de la valeur ajoutée aux paysans afin d’améliorer leurs conditions de vie.

Les 115 kits de décorticage à installer ont une capacité de traitement annuelle de 12.000 tonnes sur 88.000 tonnes.

Ce qui fait environ 13% de la production locale au niveau régional.

M. Konaté est convaincu que  ‘’c’est la somme des transformations locales au niveau régional qui va permettre de booster et d’atteindre l’objectif que le gouvernement s’est fixé de transformer 50% au moins de la noix de cajou brute.’’

Allah Kouamé, correspondant permanent

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite