Greffe de rein: de 14 à 3 millions F, comment les frais ont baissé dans le public

par NORDSUD
58 vues

C’est une bonne nouvelle donnée ce vendredi par l’Association ivoirienne des dialysés et insuffisants rénaux (Aidir). L’Etat a décidé de subventionner la transplantation de rein dans le pays, devant le nombre sans cesse croissant des malades. Et la mesure est déjà entrée en vigueur. Entre 13 et 14 millions FCFA, la transplantation de rein passe désormais à 3 millions F. Selon Dr Kouadio César Auguste Godo, nouveau président de l’Aidir, c’est une avancée importante. « Je suis moi-même candidat à la transplantation. Nous sommes au stade du donneur, qui doit être un membre de la famille », a indiqué le Président de l’Aidir, depuis le Sénégal où nous l’avons joint.

Anti-rejets

 Au pays de la Teranga en tant que président du Réseau des associations des hémodialysés et insuffisants rénaux des pays de l’Union économique et monétaire ouest africain (Uemoa), Dr Kouadio va pour étudier, entre autres, la question de la transplantation du rein dans la zone. Par ailleurs, en termes de subvention, selon lui, l’Etat prend aussi en charge les anti-rejets qui coûtent 400 000 FCFA. « Maintenant, le malade bénéficiant de la subvention ne payera que 50 000 FCFA », a ajouté notre interlocuteur. Si c’est un pas capital dans la lutte contre l’insuffisance rénale en Côte d’Ivoire, d’après Dr Kouadio Godo, la question du donneur cause toujours problème. En outre, le nombre de malades ne cesse d’augmenter. De 400, la liste d’attente dans le public est passée à 500 personnes, tandis que le centre le plus important du pays (Cocody), ne compte que 23 générateurs.

Georges Dagou

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite