Une usine de transformation du cacao ouverte à Duékoué

par NORDSUD
74 vues

La Côte d’Ivoire est focus sur la transformation à 100% des produits locaux notamment le cacao. Dans cette veine, la société Promont (Produit des Montagnes) SA vient d’ouvrir une unité de transformation de cacao d’une capacité de 72 000 tonnes à Duékoué.

Selon le directeur général de la société, Johaness Hesselmans, l’objectif est de faire le conditionnement, l’exportation et la transformation des fèves de cacao pour l’amélioration des conditions de vie et de travail dans le domaine agricole en Côte d’Ivoire. «Nous nous sommes donné pour objectif de transformer jusqu’à 72.000 tonnes de cacao et nous allons générer 400 emplois directs et un millier d’emplois indirects, car l’une de nos priorités est de donner du travail à la jeunesse du département», a-t-il expliqué.

Le préfet de la région du Gémon, Ibrahima Cissé, s’est réjoui pour sa part de l’installation de cette usine dans sa région : «Avec cette ouverture Duékoué devient la plaque tournante de l’économie du cacao en Côte d’Ivoire», a-t-il indiqué.

L’objectif est d’augmenter la part de valeur ajoutée du pays dans la filière cacaoyère. La Côte d’Ivoire ne transforme actuellement qu’un quart (500 000 tonnes) de sa production annuelle d’environ 2 millions de tonnes de fèves de cacao. Pour ce faire, le gouvernement veut augmenter cette capacité à 600 000 tonnes, puis à 1 million de tonnes par an à terme, selon Yves Koné, le directeur général du Conseil café-cacao.

Le jeudi 1er octobre 2020, le président Alassane Ouattara a fixé le prix d’achat du cacao à 1000 FCFA pour la campagne 2021, un soutien de 355 milliards de FCFA de l’Etat en faveur des planteurs. 

Prince Khalil

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite